Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 560.00
-0.73 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 584.88
-0.48 %
15 333.47
-1.18 %
1.172
0. %

La Corée du Sud inflige une amende de près de 180 millions de dollars à Google

| AFP | 821 | 4.50 par 8 internautes
La commission coréenne en charge de la concurrence enquête depuis 2016 sur Google, accusé d'avoir empêché les fabricants locaux de smartphones de développer le système d'exploitation (OS) Android
La commission coréenne en charge de la concurrence enquête depuis 2016 sur Google, accusé d'avoir empêché les fabricants locaux de smartphones de développer le système d'exploitation (OS) Android ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

L'autorité en charge de la concurrence en Corée du Sud a condamné mardi Google à une amende de près de 180 millions de dollars pour abus de position dominante sur le marché des applications mobiles et des systèmes d'exploitation.

Cette décision "portera atteinte aux avantages dont bénéficient les consommateurs", a estimé Google qui prévoit de faire appel, selon l'agence de presse Yonhap.

Cette décision intervient deux semaines après l'adoption par Séoul d'une loi interdisant à Apple et Google de forcer les développeurs d'applications à utiliser leurs systèmes de paiement, déclarant ainsi illégaux leurs lucratifs monopoles sur l'App Store et le Play Store.

Les deux géants américains sont sous le feu des critiques notamment pour avoir prélevé jusqu'à 30% de commission sur les ventes d'applications.

La semaine dernière, une juge américaine a ordonné au fabricant de l'iPhone de ne peut plus imposer aux éditeurs d'utiliser son système de paiement pour leurs applications dans le cadre d'un contentieux l'opposant au développeur américain de jeux vidéo Epic Games.

Google et Apple dominent le marché des applications en ligne en Corée du Sud, douzième puissance économique mondiale et leader dans le secteur des nouvelles technologies.

La commission coréenne en charge de la concurrence (KFTC) enquête depuis 2016 sur Google, accusé d'avoir empêché les fabricants locaux de smartphones, notamment Samsung, de développer le système d'exploitation (OS) Android.

Elle a jugé que Google a entravé la concurrence sur le marché en vertu d'un accord empêchant les fabricants de smartphones d'installer des versions modifiées d'Android sur leurs appareils.

"A cause de cela, les fabricants de smartphones n'ont pas pu lancer de produits innovants avec de nouveaux services", a estimé la KFTC dans un communiqué. "En conséquence, Google a pu renforcer sa position dominante sur le marché des systèmes d'exploitation mobiles."

Elle a donc condamné le géant américain à une amende de 176,8 millions de dollars (149 millions d'euros) et lui a ordonné de prendre des mesures rectificatives.

De son côté, Google a soutenu que les commissions facturées par le Play Store étaient la norme dans ce secteur, alléguant qu'elles permettent de compenser le coût lié à la création de plateformes sûres pour que les éditeurs aient accès à des utilisateurs dans le monde entier.

Le Play Store a enregistré des revenus de près de 6.000 milliards de wons (4,3 milliards d'euros) en 2019, soit 63% du marché sud-coréen, selon les données du ministère des Sciences de Séoul.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
8 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne