En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 304.50
-1.82 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
-1.24 %
1.134
-0.01 %

La compagnie Alitalia se redresse, assure un de ses dirigeants

| AFP | 289 | Aucun vote sur cette news
La compagnie aérienne Alitalia, placée sous tutelle en 2017, est en phase de redressement, avec une hausse en juin de son chiffre d'affaires passagers, indique un de ses patrons, Luigi Gubitosi
La compagnie aérienne Alitalia, placée sous tutelle en 2017, est en phase de redressement, avec une hausse en juin de son chiffre d'affaires passagers, indique un de ses patrons, Luigi Gubitosi ( Alberto PIZZOLI / AFP/Archives )

La compagnie aérienne Alitalia, placée sous tutelle en 2017, est en phase de redressement, avec une hausse en juin de son chiffre d'affaires passagers, indique un de ses patrons, Luigi Gubitosi, dans un entretien dimanche avec le Corriere della sera.

"On termine le mois de juin avec une croissance de 10,6% du chiffre d'affaires passagers après une croissance de 7,6% en mai", déclare M. Gubitosi, nommé avec deux autres "commissaires" en mai 2017 par l'Etat italien à la tête de la compagnie alors menacée de faillite.

"Au cours du second trimestre, le résultat d'exploitation (Ebitda) sera à l'équilibre après une perte de 100 millions l'an dernier", assure-t-il également.

Ces bons résultats, qui prouvent que la compagnie est "sur la bonne voie", n'en rendent pas moins indispensable un plan de développement à cinq ans, particulièrement sur le long courrier, avertit toutefois M. Gubitosi.

Alitalia, qui emploie quelque 11.000 salariés, a accumulé les pertes ces dernières années face à la concurrence des compagnies à bas prix.

Elle a été placée sous tutelle en mai 2017, après le rejet par les salariés d'un plan de restructuration prévoyant 1.700 suppressions d'emplois.

Désormais dirigée par trois commissaires nommés par le gouvernement, elle fait l'objet de trois manifestations d'intérêt pour son achat, dont une du groupe allemand Lufthansa et une autre de la compagnie britannique EasyJet.

Initialement fixée au 30 avril, la date-butoir pour la cession d'Alitalia a été repoussée à fin octobre par Rome, les récentes élections italiennes et l'incertitude politique actuelle ayant retardé un éventuel accord.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom