En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

La compagnie à coûts réduits d'Air France "potentiellement dommageable" pour KLM

| AFP | 271 | Aucun vote sur cette news
La filiale à coûts réduits de la compagnie aérienne Air France-KLM pourrait
La filiale à coûts réduits de la compagnie aérienne Air France-KLM pourrait "porter préjudice" à KLM ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La filiale à coûts réduits de la compagnie aérienne Air France-KLM pourrait "porter préjudice" à KLM, a indiqué mardi le président du comité d'entreprise du groupe néerlandais dans un climat grandissant de méfiance entre les deux partenaires.

Air France-KLM a révélé jeudi le nom de sa filiale à coûts réduits, Joon, dont le principe avait été approuvé le 17 juillet par le principal syndicat français des pilotes.

"Joon doit être la solution à tous les problèmes. C'est totalement irréaliste", a déclaré Jan-Willem van Dijk, président du comité d'entreprise de KLM, cité par le quotidien néerlandais de référence De Volkskrant.

Pour lui, Joon, dont les vols seront assurés par des pilotes Air France avec des règles d'utilisation et de rémunération inchangées, est "imprudent économiquement et potentiellement dommageable pour KLM".

"Puisque Air France coupe insuffisamment dans les dépenses, cela retombe sur KLM, qui a pourtant montré des centaines de millions d'amélioration de résultat", a-t-il ajouté.

La direction s'est également engagée à ce qu'Air France rattrape partiellement l'activité perdue ces dernières années au bénéfice de KLM.

"La croissance de KLM menace d'être amputée en faveur de celle d'Air France", remarque M. Van Dijk. "Alors que nous nous en sortons mieux que les Français. Il n'y a aucune raison économique derrière la décision d'avantager Air France".

La semaine dernière, une enquête réalisée par les syndicats franco-néerlandais auprès de 50 managers de la compagnie aérienne a révélé "une grande méfiance mutuelle" entre Air France et KLM, unis depuis plus de 12 ans, d'après l'émission de la radio-télévision publique EenVandaag.

Chaque partie accuse l'autre de faire passer ses propres intérêts avant ceux du groupe. Aux yeux des managers de KLM, l'économie française est une "bombe à retardement". Et pour les directeurs français, les Néerlandais se sentent "super professionnels, super cools et le disent".

"Les managers interrogés doutent eux-mêmes qu'Air France-KLM soit en mesure de survivre", a affirmé le syndicaliste Reinier Castelein, cité par EenVandaag.

KLM, qui "comprend les sentiments exprimés et reconnaît les circonstances esquissées dans le rapport", va agir avec Air France et apporter certaines améliorations, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Le quotidien économique néerlandais Het Financieele Dagblad se fait par ailleurs l'écho mardi d'un autre différend entre Air France et KLM, concernant le service informatique cette fois: les Néerlandais refusent de transférer différentes activités informatiques à Paris, ce qui entraîne des "réactions furieuses" de la part des Français.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…