5 281.29 PTS
+0.27 %
5 274.00
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 220.10
-0.24 %
DAX PTS
12 592.35
-0.17 %
Dowjones PTS
22 349.59
+0.21 %
5 932.32
+0.47 %
Nikkei PTS
20 296.45
+0.52 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Chine veut étendre l'usage de l'éthanol carburant d'ici 2020

| AFP | 94 | Aucun vote sur cette news
Embouteillages à Pékin, le 14 avril 2017
Embouteillages à Pékin, le 14 avril 2017 ( GREG BAKER / AFP/Archives )

La Chine prévoit d'étendre l'usage du bioéthanol à tout son territoire, selon un projet gouvernemental dévoilé mercredi, à l'heure où Pékin entend muscler sa lutte anti-pollution... et ouvrir des débouchés pour ses colossaux surplus de maïs.

Le géant asiatique, premier marché automobile mondial, prévoit de "soutenir d'ici 2020 l'usage d'éthanol carburant dans l'ensemble du pays, avec une couverture basique complète", selon le document émis par la puissante agence de planification économique (NDRC), en lien avec l'Administration de l'Energie qui le publie sur son site.

Les biocarburants restent pour l'heure cantonnés à la portion congrue en Chine, où ils ne représentent qu'à peine 1% des volumes de produits pétroliers consommés.

Le bioéthanol (mélange d'éthanol et d'essence traditionnelle) bénéficie d'un certain essor, couvrant 1/5e de la consommation nationale d'essence, mais sa distribution est restreinte géographiquement.

"Ce nouveau plan a été introduit pour encourager l'utilisation de bioéthanol: c'est renouvelable, bon pour l'environnement (...) c'est l'alternative idéale aux carburants fossiles", s'est félicité un haut responsable de l'Administration de l'Energie, cité par l'agence officielle Chine nouvelle.

L'objectif est certes de favoriser les réductions d'émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre l'âcre pollution atmosphérique endémique dans les métropoles chinoises.

Mais le gouvernement ne se cache pas, également, de vouloir "mieux employer les productions agricoles expirées ou surcapacitaires", selon le texte de la NDRC.

L'éthanol peut être fabriqué à partir de saccharose (betterave, canne à sucre) mais également de maïs: or, la Chine possède de colossaux surplus de maïs en réserve, évalués à plus de 200 millions de tonnes.

Une grande partie des récoltes dans le nord et nord-est de la Chine sont traditionnellement rachetées aux cultivateurs par des organes étatiques, notamment afin de maintenir les cours.

La Chine a certes révisé à la baisse ses prévisions de récolte de maïs pour 2017/18, mais les autorités réfléchissent aux moyens d'écouler les gigantesques surplus nationaux, de qualité souvent inférieure et qui se détériorent avec le temps.

A long terme, Pékin vise néanmoins d'autres ingrédients que le maïs pour les biocarburants: selon le texte publié mercredi, le pays devra assurer d'ici 2025 "la production de grande échelle d'éthanol à base de cellulose", c'est-à-dire de déchets végétaux et ligneux.

Une usine-modèle sera opérationnelle dès 2020 pour produire 50.000 tonnes d'éthanol de ce type, précise le plan.

"La Chine produit chaque année plus de 400 millions de tonnes de déchets végétaux issus des cultures ou de la sylviculture, dont 30% pourraient être utilisés à produire 20 millions de tonnes de biocarburant", explique l'Administration de l'énergie, dans un document distinct.

A l'heure actuelle, la consommation chinoise de bioéthanol atteint 2,6 millions de tonnes par an.

La Chine est le troisième pays producteur -- même si elle reste loin derrière les Etats-Unis et le Brésil -- et entend doper sa production à 4 millions de tonnes d'ici 2020, selon un objectif dévoilé précédemment.

Pékin a indiqué samedi dernier réfléchir à un calendrier pour interdire à terme la production et la vente de voitures à moteur thermique sur son marché --mais les autorités pourraient être tentées, entretemps, de réduire grâce au bioéthanol les émissions polluantes des véhicules en circulation.

Les titres des firmes chinoises spécialisées dans les biocarburants grimpaient nettement mercredi en fin de séance à la Bourse de Shanghai: l'action de Cofco Biochemical --filiale du géant céréalier étatique Cofco-- s'envolait de quasiment 8%.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Lors de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, ces derniers ont approuvé toutes les résolutions à l'ordre du jour. Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats…

Publié le 22/09/2017

La société Edify a conclu la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle de Thermocompact, conformément à sa stratégie d'investissement dans des entreprises de taille…

Publié le 22/09/2017

Trigano a acquis 85% du capital de la société Protej d.o.o, propriétaire du Groupe Adria. Les 15% restants sont conservés par l'équipe de management d'Adria et pourront être acquis par Trigano…

Publié le 22/09/2017

      Information Réglementée                                                              …

Publié le 22/09/2017

Alstom a confirmé l'existence de discussions avec Siemens relatives à un possible rapprochement entre Alstom et la division Mobility de Siemens. "Aucune décision finale n'a été prise, les…

CONTENUS SPONSORISÉS