En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 059.09 PTS
-0.93 %
5 071.50
-0.69 %
SBF 120 PTS
4 048.34
-0.98 %
DAX PTS
11 325.44
-1.77 %
Dowjones PTS
25 555.67
-1.67 %
6 877.26
-2.30 %
1.124
-0.81 %

La Chine promet 60 mds de dollars au développement de l'Afrique

| AFP | 408 | Aucun vote sur cette news
Le président chinois Xi Jinping ouvre un sommet Chine-Afrique, le 3 septembre 2018 à Pékin
Le président chinois Xi Jinping ouvre un sommet Chine-Afrique, le 3 septembre 2018 à Pékin ( Lintao Zhang / POOL/AFP/Archives )

La Chine va consacrer 60 milliards de dollars supplémentaires au développement économique des pays africains, a promis lundi son président, Xi Jinping, lors de l'ouverture d'un vaste sommet Chine-Afrique à Pékin.

Ce soutien du géant asiatique comprendra notamment 15 milliards de dollars "d'aide gratuite et de prêts sans intérêts", a souligné M. Xi, alors que Pékin est volontiers accusé d'imposer à ses partenaires un endettement intenable via d'onéreux crédits.

En ouvrant d'un long discours le septième "Forum sur la coopération sino-africaine", le président chinois s'est ainsi montré soucieux de désamorcer les critiques grandissantes visant l'aide de Pékin aux pays en développement.

Il a ainsi assuré, mais sans préciser de calendrier ni de liste des Etats concernés, que la Chine "annulerait" une partie de la dette, arrivant à maturité cette année, des pays les moins développés, enclavés ou insulaires, du continent africain.

Parmi les 60 milliards de dollars de financements supplémentaires promis, figurent par ailleurs des lignes de crédit de 20 milliards de dollars. Deux fonds, consacrés à la finance du développement et au financement des importations de biens africains, seront également établis, d'un montant cumulé de 15 milliards de dollars.

Enfin, les entreprises chinoises seront encouragées à investir "au moins 10 milliards de dollars" en Afrique au cours des trois prochaines années.

Lors du précédent sommet Chine-Afrique, à Johannesburg en 2015, Xi Jinping avait déjà annoncé une enveloppe de 60 milliards de dollars d'aide et de prêts à destination des pays africains.

Dépendance sub-saharienne au commerce avec la Chine
Dépendance sub-saharienne au commerce avec la Chine ( Nick Shearman / AFP )

Le géant asiatique a de fait investi annuellement plusieurs milliards de dollars en Afrique depuis 2015 dans des infrastructures (routes, chemins de fer, ports) ou des parcs industriels.

Mais ces investissements, largement salués par les pays africains désirant doper leur développement économique, a également dangereusement grossi leur endettement et leur dépendance vis-à-vis de Pékin, dénoncent des critiques croissantes venues d'Occident.

Le Fonds monétaire international (FMI) a également fait part de son inquiétude, s'alarmant par exemple du cas de Djibouti: la dette publique extérieure de ce pays de la Corne de l'Afrique a bondi de 50 à 85% du PIB en deux ans en raison des créances dues à l'Exim Bank, une institution étatique chinoise.

Selon le cabinet américain China Africa Research Initiative (Cari), basé à Washington, la Chine a prêté à l'Afrique un total de 125 milliards de dollars entre 2000 et 2016.

Pour autant, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a rejeté lundi à Pékin l'étiquette de "néo-colonialisme" à propos de l'aide chinoise à l'Afrique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/11/2018

Sur les 9 premiers mois de l'année 2018, les tonnages vendus restent stables...

Publié le 12/11/2018

Au 1er trimestre de son exercice 2018-2019 (période du 1er juillet au 30 septembre 2018), OL Groupe dégage un total des produits d'activités de...

Publié le 12/11/2018

Cette étape cruciale franchie par ASIT Biotech a permis de lancer les derniers développements précliniques requis par les autorités avant d'initier un essai clinique...

Publié le 12/11/2018

Delta Drone a participé de manière innovante à la sécurité du premier Forum de la Paix à Paris...

Publié le 12/11/2018

La Française de l'Energie, leader de l'écologie industrielle, renforce son équipe de management avec la nomination d'Olivier Friedrich au poste de...