En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 930.38 PTS
+0.43 %
4 917.5
+0.33 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+0.00 %
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.138
+0.12 %

La Chine impose des restrictions sur les investissements à l'étranger

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
Le président de Wanda, Wang Jianlin, lors de l'annonce d'un partenariat avec la FIBA en juin 2016 à Pékin: la Chine impose désormais des restrictions sur les investissements à l'étranger.
Le président de Wanda, Wang Jianlin, lors de l'annonce d'un partenariat avec la FIBA en juin 2016 à Pékin: la Chine impose désormais des restrictions sur les investissements à l'étranger. ( GREG BAKER / AFP/Archives )

La Chine a annoncé un nouvelle règlementation visant à contrôler davantage les acquisitions par des investisseurs chinois de sociétés à l'étranger.

Il s'agit de limiter les investissements dans des actifs allant des terrains de golf aux studios de cinéma en passant par les clubs de football.

Cette démarche s'inscrit dans le le cadre de la politique menée depuis l'an dernier par les autorités chinoises pour juguler la vague massive d'investissements à l'étranger qui s'accompagne de craintes de fuites de capitaux et d'accélération dangereuse du niveau de l'endettement en Chine pouvant menacer la stabilité financière du pays.

Ces mesures viennent compléter des recommandations publiées en août visant à restreindre les investissements dans certains secteurs comme l'immobilier, le sport et le divertissement après une vague d'investissements massive --à des montants discutables-- de la part de certains des plus grands groupes chinois.

Le 19 décembre, un code de bonne conduite pour les entreprises privées chinoises investissant à l'étranger a été annoncé afin d'éviter les acquisitions risquées pouvant représenter une menace pour la stabilité financière

Cela concerne notamment des conglomérats privés comme HNA (aéronautique, tourisme, hôtels), Fosun (tourisme, divertissement) et Dalian Wanda (immobilier, cinéma, parcs d'attraction)

La nouvelle réglementation publiée par la Commission nationale pour le développement et la réforme (NDRC) prévoit que tous les investissements entrepris à l'étranger par des groupes chinois ou leurs filiales à l'étranger doivent être enregistrés en ligne.

Les autorités de NDRC ont annulé une décision obligeant les investisseurs chinois à communiquer sur tout projet d'acquisition ou offre dépassant 300 millions de dollars, mais ont étendu la supervision des investissements aux filiales des groupes chinois à l'étranger.

Les nouveaux formulaires adressés à la NDRC pour approbation doivent contenir des informations détaillées sur les investisseurs, la nature et l'ampleur du projet et le montant du capital chinois investi.

Doit y figurer une analyse de l'impact du projet sur l'intérêt national et la sécurité nationale et tout projet contraire à ces deux impératifs sera refusé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Partouche a affiché, au titre de son quatrième trimestre de son exercice, un chiffre d’affaires en repli de 2,9% à 99,2 millions d’euros. Sur la période, le Produit Brut des Jeux (PBJ)…

Publié le 13/12/2018

A l’occasion de son "Investor Day", Plastic Omnium a assuré qu'il portera au cours de la période 2019-2021 une attention particulière à la génération de free cash-flow. L’enveloppe…

Publié le 13/12/2018

Après la mise en examen le 25 avril 2018 de deux de ses dirigeants et donc de "manière purement mécanique" la holding Bolloré annonce avait été mise en examen hier "pour les mêmes motifs et…

Publié le 13/12/2018

Veolia se voit confier la gestion des déchets des 72 communes des territoires de Lunéville à Baccarat et du Pays du Sânon, dans le cadre d'un contrat...

Publié le 13/12/2018

Les territoires de Lunéville à Baccarat et du Pays du Sânon confient à Veolia la gestion des déchets de leurs 72 communes. D’un montant de 65 millions d’euros pour une durée de 10 ans, ce…