En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

La Chine ferme le site de Marriott après sa gaffe sur le Tibet

| AFP | 439 | Aucun vote sur cette news
La Chine a fait fermer le site internet en mandarin de Marriott après une bourde diplomatique
La Chine a fait fermer le site internet en mandarin de Marriott après une bourde diplomatique ( Franko Lee / AFP/Archives )

La Chine a fait fermer le site internet en mandarin de Marriott après une bourde diplomatique: dans un questionnaire en ligne, le groupe hôtelier présentait la région chinoise du Tibet comme un pays distinct, suscitant une polémique qui s'est étendue mardi à d'autres groupes occidentaux.

Les autorités de Shanghai chargées de la régulation d'internet ont ordonné jeudi soir à la chaîne d'hôtels américaine de fermer son application mobile et son site pendant une semaine, selon un communiqué.

Marriott, qui fait actuellement l'objet d'une enquête de cette administration sur cette affaire, avait déjà présenté ses excuses et corrigé le questionnaire.

Celui-ci demandait aux membres du programme de fidélité du groupe d'indiquer leur pays de résidence: parmi les options proposées figuraient notamment le Tibet, Hong Kong, Macao et l'île de Taïwan.

Or, la Chine affirme posséder une souveraineté indiscutable sur ces territoires et réagit fermement à toute tentative de les présenter comme des entités indépendantes.

"Nous accueillons les entreprises étrangères désirant investir et se développer en Chine", a indiqué vendredi Lu Kang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Mais elles doivent respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, ainsi que les sentiments du peuple chinois."

Le Tibet est officiellement une "région autonome" chinoise. Hong Kong et Macao, ex-colonies respectivement du Royaume-Uni et du Portugal, sont devenues après leur restitution à la Chine dans les années 1990 des "régions administratives spéciales", dotées d'une large autonomie.

Quant à l'île de Taïwan, elle est dirigée de facto de façon indépendante depuis 1949. Mais Pékin la considère toujours comme faisant partie du territoire national.

Alors que Marriott s'était excusé pour l'incident, l'un de ses comptes Twitter a ensuite "aimé" un tweet d'une organisation soutenant l'indépendance du Tibet. "Friends of Tibet", basé en Inde, avait félicité le groupe pour avoir présenté la région comme un pays.

"Marriott International respecte et soutient la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine", a réagi dans la foulée son président Arne Sorenson.

"Après une enquête approfondie sur la survenue de ces deux incidents, nous prendrons les mesures disciplinaires qui s'imposent pour les personnes impliquées, et elles pourront aller jusqu'au licenciement."

Outre Marriott, d'autres entreprises occidentales sont dans le collimateur des autorités chinoises pour des motifs similaires.

La marque espagnole de vêtements Zara est accusée d'avoir affiché sur son site internet "Taïwan" parmi son choix de pays. Même grief envers la compagnie aérienne américaine Delta Airlines, qui proposait notamment les options "Tibet" et "Taïwan". Les deux groupes sont désormais dans le radar de plusieurs autorités chinoises à ce sujet.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…