En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 938.38 PTS
-0.94 %
4 928.0
-0.85 %
SBF 120 PTS
3 942.37
-0.89 %
DAX PTS
11 151.67
-0.83 %
Dowjones PTS
25 017.44
-1.56 %
6 642.92
+0.00 %
1.143
-0.18 %

La Chine dévoile sa future station spatiale

| AFP | 145 | Aucun vote sur cette news
Au Salon d'aéronautique et d'aérospatiale chinoise de Zhuhai le 6 novembre 2018, où a été présentée la réplique la première grande station spatiale attendue pour 2022
Au Salon d'aéronautique et d'aérospatiale chinoise de Zhuhai le 6 novembre 2018, où a été présentée la réplique la première grande station spatiale attendue pour 2022 ( WANG ZHAO / AFP )

La Chine a dévoilé mardi une réplique de sa première grande station spatiale, symbole des hautes ambitions du pays dans l'espace, et qui devrait être lancée à partir de 2022 avec pour objectif de succéder à l'ISS.

Surmontée d'un mannequin en tenue de cosmonaute et floquée de drapeaux chinois rouge et jaune, l'engin de couleur blanche était une des principales attractions du Salon d'aéronautique et d'aérospatiale de Zhuhai, dans le sud du pays.

La station spatiale chinoise (CSS), également appelée Tiangong ("Palais céleste") comprendra trois parties: un module principal long de près de 17 mètres (lieu de vie et de travail) présenté mardi, et deux modules annexes (pour les expériences scientifiques).

Trois astronautes pourront vivre en permanence à bord de l'engin, d'un poids total d'au moins 60 tonnes et équipé de panneaux solaires. Ils pourront effectuer des recherches en matière de science, de biologie ou de micropesanteur.

La CSS devrait commencer à être assemblée "autour de 2022". Sa durée de vie est estimée à 10 ans.

Elle devrait ainsi devenir la seule station à évoluer dans l'espace après la retraite programmée en 2024 de la station spatiale internationale (ISS) - qui associe Etats-Unis, Russie, Europe, Japon et Canada. Elle sera cependant nettement plus petite.

La Chine a par ailleurs annoncé en mai avec le Bureau des affaires spatiales de l'ONU que sa station serait ouverte "à tous les pays" afin d'y mener des expériences scientifiques.

Instituts, universités et entreprises publiques et privées ont été invitées à déposer des projets. La Chine en a reçu 40 de 27 pays et régions, des propositions qui doivent encore faire l'objet d'une sélection, a indiqué en octobre la télévision d'Etat CCTV.

L'agence spatiale européenne (ASE) envoie déjà des astronautes suivre des formations en Chine, avec l'objectif qu'ils volent un jour à bord de la station chinoise.

Pékin investit des milliards d'euros dans son programme spatial, coordonné par l'armée. Elle place notamment des satellites en orbite, pour son compte (observation de la Terre, télécommunications, système de géolocalisation Beidou) ou pour d'autres pays. Elle espère également envoyer un robot sur Mars et des humains sur la Lune.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

Les marchés européens reculent dans le sillage de Wall Street. Les valeurs technologiques, notamment Apple, ont lourdement chuté. Ce qui pèse sur leurs concurrents européens. L’inquiétude sur…

Publié le 20/11/2018

Le CAC40 abandonne encore 0,8% en fin de matinée à 4.945 points

Publié le 20/11/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2226337/873684.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 20/11/2018

Renault poursuit sa chute entamée la veille sur la place de Paris. Ainsi, le titre du constructeur automobile recule de 2,44% à 57,62 euros, après avoir déjà abandonné 8,43% hier.…

Publié le 20/11/2018

 Groupe BIC - Communiqué de presse Clichy - 20 novembre 2018 Suivez l'actualité de BIC sur         BIC RECOIT UNE OFFRE D'ACHAT POUR BIC SPORT   Le…