5 386.83 PTS
-0.23 %
5 397.50
-0.04 %
SBF 120 PTS
4 295.28
-0.19 %
DAX PTS
13 123.65
-0.23 %
Dowjones PTS
24 371.06
+0.17 %
6 389.98
+0.72 %
Nikkei PTS
22 938.73
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les syndicats échouent à arrêter une action unitaire

| AFP | 652 | 3.67 par 3 internautes
Manifestation contre la réforme du code du travail, le 21 septembre 2017 à Marseille
Manifestation contre la réforme du code du travail, le 21 septembre 2017 à Marseille ( boris HORVAT / AFP/Archives )

Les syndicats ont échoué lundi à définir une riposte unitaire aux réformes du gouvernement.

La CGT a décidé d'appeler seule à une mobilisation dès le 19 octobre, avant une nouvelle intersyndicale le 24 octobre, qui pourrait aboutir à un appel commun.

La CGT, la CFDT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, Solidaires, l'Unsa, la FSU, ainsi que des organisations de jeunesse se sont retrouvées pendant deux heures au siège de la CGT à Montreuil pour une première réunion intersyndicale depuis le début du quinquennat.

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, lors d'un discours à la Bourse du Travail de Marseille, le 7 septembre 2017
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, lors d'un discours à la Bourse du Travail de Marseille, le 7 septembre 2017 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

Pour la CGT, à l'initiative, "l'un des objectifs principaux" était d'"organiser une grande journée unitaire pour faire converger tous les mécontentements", avait résumé son numéro un, Philippe Martinez.

Mais les syndicats ont constaté l'absence de "vision commune" des actions à mener pour peser sur les réformes et se reverront le 24 octobre, a annoncé Véronique Descacq (CFDT).

"On a convenu une prochaine rencontre, une fois que chaque organisation aura rencontré le président de la République d'une part et le Premier ministre d'autre part, dans l'espoir d'en savoir plus sur les intentions du gouvernement", a-t-elle expliqué.

Emmanuel Macron a prévu de rencontrer les responsables patronaux et syndicaux jeudi et vendredi pour évoquer les réformes à venir (assurance chômage, formation professionnelle, apprentissage).

Le numéro un de la CGT Philippe Martinez, le 24 juillet 2017 à Paris
Le numéro un de la CGT Philippe Martinez, le 24 juillet 2017 à Paris ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Mais en attendant, la CGT a appelé à une troisième nouvelle journée de mobilisation le 19 octobre, après celles des 12 et 21 septembre, contre les ordonnances et les réformes du gouvernement en général, a annoncé Fabrice Angéi (CGT). Il a en outre dit souhaiter un mouvement "le plus unitaire possible pour la mi-novembre", contre les réformes du gouvernement.

Ils ont l'opinion pour eux. Près de six Français sur dix (57%) déclarent soutenir la contestation contre les ordonnances réformant le Code du travail, selon un sondage Harris Interactive pour LCP publié lundi.

- 'Il y a de l'inquiétude' -

François Hommeril, président de la CFE-CGC, après une rencontre avec le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud, à Matignon, le 27 juillet 2017
François Hommeril, président de la CFE-CGC, après une rencontre avec le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud, à Matignon, le 27 juillet 2017 ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Pascal Pavageau (FO) a relevé de son côté des "divergences" lors de la réunion mais estimé que le rendez-vous du 24 octobre pourrait aboutir à un appel à mobilisation en novembre. Il n'a pas précisé si son syndicat, qui prévoit de manifester contre les ordonnances, poussé par la base, allait s'associer à l'appel de la CGT.

"A l'issue du 24 octobre, on décidera de ce que nous ferons", a dit M. Pavageau.

"On est tous d'accord pour dire qu'il y a de l'inquiétude sur ce qui va être fait en termes de formation professionnelle et d'assurance chômage, qu'il y a beaucoup d'incertitudes", a confirmé Mme Descacq.

La CFE-CGC, très remontée sur les ordonnances et qui appelle de ses voeux à une mobilisation unitaire depuis quelques semaines, se veut optimiste quant à l'issue de la prochaine intersyndicale. Il "n'est pas impossible de penser qu'on arrive un jour à une unité à la prochaine date du 24. Ce sera de toute façon à l'ordre du jour".

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, après un entretien avec le Premier ministre Edouard Philippe, à Matignon, le 25 juillet 2017
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, après un entretien avec le Premier ministre Edouard Philippe, à Matignon, le 25 juillet 2017 ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Peu de chance que la CFDT s'y joigne, malgré la volonté d'une partie des militants. Le combat "se joue dans l'écriture des décrets aujourd'hui, ça ne se joue pas principalement dans la rue", a assuré lundi le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.

L'intersyndicale s'est tenue à la veille d'une journée d'action de la fonction publique, à l'appel de de tous les syndicats, une première depuis dix ans.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

    Communiqué de presse Source : Sanofi (EURONEXT: SAN) (NYSE: SNY) La FDA approuve l'insuline lispro injectable Admelog® de Sanofi…

Publié le 11/12/2017

Suite à l'émission du rapport du commissaire aux apports et à la signature du traité d'apport, Horizontal Softaware apporte des précisions sur les modalités de l'acquisition de Formaeva,…

Publié le 11/12/2017

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 11/12/2017

Le partenariat vise à accélérer le développement du produit Quantib ND en s'appuyant sur Myrian Studio

Publié le 11/12/2017

Theraclion, société spécialisée dans l’équipement médical innovant dédié à l’échothérapie, a annoncé la vente de deux Echopulse en Russie et en Europe de l’Est, élargissant ainsi…

CONTENUS SPONSORISÉS