En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 655.46 PTS
+0.22 %
5 645.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 461.53
+0.24 %
DAX PTS
12 468.53
+0.47 %
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
-0.31 %
1.108
+0.03 %

La Californie accorde aux chauffeurs VTC le statut d'employés, une décision historique

| AFP | 227 | 5 par 2 internautes
Uber et Lyft en Californie devront désormais traiter leurs chauffeurs comme des employés, selon une loi qui vient d'être votée par l'Assemblée de l'Etat
Uber et Lyft en Californie devront désormais traiter leurs chauffeurs comme des employés, selon une loi qui vient d'être votée par l'Assemblée de l'Etat ( Josh Edelson / AFP )

Les plateformes telles que Uber et Lyft devront désormais traiter leurs chauffeurs VTC en Californie comme des employés, en vertu d'un projet de loi adopté mardi, une décision historique qui pourrait remodeler en profondeur l'économie du partage et valoir d'exemple dans le monde entier.

En vertu de ce texte adopté par l'assemblée de Californie, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020, les chauffeurs qui travaillaient comme indépendants pour ces plateformes devront désormais être considérés comme des employés dès lors qu'ils travaillent principalement ou régulièrement pour elles.

Une requalification qui leur permettra de bénéficier de la protection sociale dont ils étaient privés jusque-là (chômage, maladie, retraite, temps de travail et salaires minimum, etc).

"En tant que législateurs, nous ne permettrons pas aux entreprises qui se jouent du système en toute bonne conscience de continuer à faire des économies sur le dos des contribuables et des travailleurs", a réagi Lorena Gonzalez, la députée démocrate qui a rédigé le projet de loi, dans un communiqué.

"C'est notre travail de nous préoccuper du sort des hommes et des femmes qui travaillent, plutôt que de Wall Street et de leurs juteuses introductions en bourse", a-t-elle ajouté.

Au contraire, un porte-parole de Lyft, le concurrent numéro un d'Uber aux Etats-Unis Adrian Durbin, a déclaré au site spécialisé Gizmodo: "Aujourd'hui, les dirigeants politiques de notre État ont raté une occasion importante de soutenir l'écrasante majorité des conducteurs favorables à une solution réfléchie conciliant la flexibilité et des rémunérations et avantages encadrés par le droit du travail".

A côtés d'interrogations sur leur viabilité économique, ces services à la demande, qui ont commencé à émerger au tournant des années 2010, sont critiqués pour avoir affaibli le droit du travail. En Europe, des tribunaux ont estimé qu'il y avait bien un rapport de subordination entre ces plateformes et leurs chauffeurs, ouvrant la voie à une requalification des contrats en salariat.

L'Assemblée de Californie doit encore examiner certains amendements introduits par le Sénat, après quoi la loi devra être signée par le gouverneur Gavin Newsom, qui a déjà fait savoir qu'il soutenait cette loi.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/09/2019

REOF Holding détient plus de plus de 60% du capital...

Publié le 13/09/2019

Orby TV s'appuie sur la couverture en bande Ku d'Eutelsat 117 West A sur les Etats-Unis pour la diffusion de son service de télévision par satellite...

Publié le 13/09/2019

Immobilière Dassault a publié au titre de son premier semestre un résultat net de 11,85 millions d’euros contre 10,68 millions un an plus tôt. Le cash-flow courant (hors variation du BFR)…

Publié le 13/09/2019

Les revenus locatifs du 1er semestre 2019 d'Immobilière Dassault se sont élevés à 10,3 ME, en hausse de 55,2% parrapport au 1er semestre 2018...

Publié le 13/09/2019

Alstom se redresse de 2,2% à 38,29 euros ce vendredi dans un marché actif, après avoir trébuché hier de 4,9% à 37,45 euros à l'annonce des conditions...