En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 514.57 PTS
-
5 490.00
-
SBF 120 PTS
4 340.77
-
DAX PTS
12 228.44
-0.38 %
Dowjones PTS
26 548.22
-0.67 %
7 591.54
-1.70 %
1.136
-0.09 %

La Bourse de Paris veut croire à un apaisement (+0,51%) sur le front commercial

| AFP | 227 | Aucun vote sur cette news
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a terminé dans le vert (+0,51%) mardi, aidée notamment par un rebond des valeurs technologiques aux Etats-Unis ainsi que par des déclarations du ministre chinois du Commerce laissant espérer une reprise du dialogue avec les Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a gagné 26,80 points à 5.268,26 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,01 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,65%.

La cote parisienne a démarré la journée dans le rouge, avant de progressivement remonter.

"Nous sommes un peu dans une journée d'entre-deux" avec un marché dans le vert, qui réagit principalement à deux éléments, a estimé auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France. "Ce matin, nous avons eu l'inflation européenne en dessous des attentes donc le marché continue d'anticiper une Banque centrale européenne (BCE) qui peut être accommodante jeudi."

L'inflation dans la zone euro a fortement reculé en mai, à 1,2% contre 1,7% en avril selon Eurostat, renforçant les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale, marquée par la guerre commerciale menée par Washington.

Mais le mouvement haussier s'est surtout accéléré en début d'après-midi "après les déclarations du ministre du Commerce chinois, qui a indiqué que les tensions entre les Etats-Unis et la Chine devaient être résolues par le dialogue et la négociation", a poursuivi M. Baradez. "Il semble que cela ouvre une petite porte", selon lui, même si en réalité, de tels propos ont déjà été tenus par le passé et "ne marquent pas un tournant dans les relations entre les Etats-Unis et la Chine".

Alors que le président américain, en visite à Londres, a assuré que tout était "sur la table" dans la future négociation post-Brexit d'un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni, la Chine a publié mardi une série de mises en garde alarmistes à destination de ses ressortissants qui se rendraient aux Etats-Unis, laissant entendre qu'elle pourrait jouer la carte du tourisme dans le conflit commercial l'opposant à Washington.

La Banque centrale américaine a d'ailleurs dit surveiller "de près" les effets sur l'économie de la guerre commerciale qui a récemment gagné en intensité, Donald Trump ayant augmenté la pression sur la Chine mais aussi sur le Mexique.

Le chef de la diplomatie mexicaine Marcelo Ebrard a néanmoins estimé mardi qu'il y avait une très forte possibilité de parvenir à un accord avec Washington pour éviter les tarifs douaniers que le président Donald Trump menace d'imposer aux importations mexicaines la semaine prochaine.

Les indices européens ont aussi bénéficié de la reprise du marché américain où ont rebondi les valeurs technologiques, fortement pénalisé la veille par des informations sur des enquêtes concernant plusieurs géants du secteur.

Entre "la pression de la guerre commerciale opposant les Etats-Unis et la Chine et ces enquêtes, cela commence à faire beaucoup pour les valeurs technologiques, qui ont enregistré de très fortes performances ces dernières années et trimestres, et sont donc exposées à un vrai risque de correction", a observé M. Baradez.

Quant à la Banque centrale européenne (BCE), qui se réunit ce jeudi, "je ne suis pas sûre que l'on puisse en attendre des éléments extrêmement directionnels", même si, au regard de l'évolution des marchés depuis quelques jours, "ce serait le moment de marquer les esprits", a-t-il jugé.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2019

Les obligations seront admises aux négociations sur Euronext Access à compter du 5 juillet 2019...

Publié le 25/06/2019

A la suite de cette levée de fonds et sur la base des éléments de trésorerie et de ses dépenses opérationnelles prévisionnelles, la société considère être en mesure de faire face à ses…

Publié le 25/06/2019

Hopscotch porte sa participation à 66% du capital...

Publié le 25/06/2019

"La situation de trésorerie du sous-groupe allemand demeure très tendue"...

Publié le 25/06/2019

En réduisant ou éliminant le recours au prototypage physique, le développement produit est moins coûteux et la mise sur le marché aussi proche que possible de la détection des tendances...