En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 436.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

La Bourse de Paris en recul, petite aversion pour le risque

| AFP | 2357 | Aucun vote sur cette news
Après une ouverture en léger repli, la cote parisienne a oscillé autour de l'équilibre avant de céder du terrain
Après une ouverture en léger repli, la cote parisienne a oscillé autour de l'équilibre avant de céder du terrain ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a marqué le pas mercredi (-0,32%), les investisseurs se montrant circonspects à la veille du début d'une réunion très attendue des banquiers centraux à Jackson Hole, aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a cédé 16,47 points à 5.115,39 points dans un volume d'échanges maigre de 2,4 milliards d'euros. La veille, il avait fini en progression de 0,87%.

Après une ouverture en léger repli, la cote parisienne a oscillé autour de l'équilibre avant de céder du terrain, dans un petit mouvement d'aversion pour le risque.

Les opérateurs de marché ont préféré jouer la prudence avant les discours du président de la Banque centrale européenne Mario Draghi et de son homologue de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen, vendredi, point d'orgue du symposium de Jackson Hole.

"Le marché est un peu frileux, et par manque d'indicateurs économiques il est focalisé sur cet événement", relève auprès de l'AFP Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuille de Mirabaud France.

"Jackson Hole a toujours le potentiel de faire bouger les marchés, car dans le passé il y a eu de grosses annonces faites durant ce symposium", rappelle le gestionnaire.

En outre, observe le spécialiste, "la conférence arrive à un moment important: est-ce que le mot +tapering+ (la réduction progressive du programme de rachats d'actifs, NDLR) va glisser de la bouche de Mario Draghi?".

Le président de la BCE (Banque centrale européenne) s'est déjà exprimé ce mercredi à l'occasion d'un colloque économique en Allemagne, mais son intervention dépourvue de détails sur les actuels arbitrages de politique monétaire de l'institution de Francfort a laissé les investisseurs sur leur faim.

- Bancaires maussades -

Si les opérateurs de marché n'ont pas été perturbés par Mario Draghi, ils l'ont davantage été par des propos du président américain Donald Trump, qui a menacé de "fermer le gouvernement" s'il n'obtenait pas les financements pour la construction d'un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

Sur le plan des indicateurs, l'agenda était un peu plus étoffé que la veille. La zone euro a ainsi dévoilé des chiffres de la croissance de l'activité privée en légère progression en août.

Outre-Atlantique, les ventes de maisons neuves aux Etats-Unis ont fortement chuté en juillet.

Selon le Département américain de l'Energie (DoE), les stocks de pétrole brut y ont enregistré une baisse quasi conforme aux attentes la semaine dernière tandis que la production américaine a continué à progresser.

Sur le front des valeurs, les titres liés au secteur technologique ont fini dans le vert, profitant de la bonne tenue de leurs homologues américains la veille. DBV Technologies s'est apprécié de 3,45% à 77,15 euros tandis que Gemalto a pris 1,93% à 45,50 euros.

Total a gagné 0,59% à 43,68 euros. La justice brésilienne a gelé provisoirement la cession par Petrobras à Total de 50% de l'opérateur de centrales électriques Thermobahia, une transaction prévue dans le cadre de l'alliance stratégique entre les deux groupes pétroliers.

Publicis a plongé à l'inverse de 3,15% à 59,63 euros alors que son concurrent, le géant britannique de la publicité WPP, a révisé à la baisse ses prévisions de croissance 2017 en raison d'un ralentissement du marché. Dans son sillage, le groupe audiovisuel TF1 a reculé de 4,12% à 11,98 euros.

Le secteur bancaire a aussi terminé maussade, à l'image de BNP Paribas (-1,46% à 64,17 euros) et Crédit Agricole (-1,05% à 15,09 euros), Société Générale finissant quasiment stable (-0,06% à 46,97 euros).

Tikehau Capital a progressé de 1,61% à 22,07 euros après avoir annoncé que François Fillon, candidat malheureux de la droite à l'élection présidentielle, allait le rejoindre en tant qu'associé.

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...