En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 260.64 PTS
-0.18 %
5 238.50
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 158.74
-0.32 %
DAX PTS
11 346.65
-0.15 %
Dowjones PTS
25 423.66
-0.31 %
7 278.99
-0.64 %
1.132
+0.14 %

La Bourse de Paris toujours soucieuse pour la santé de la zone euro (-0,47%)

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris restait mal orientée (-0,47%) vendredi à la mi-journée, toujours soucieuse pour la santé de la zone euro après les prévisions moroses esquissées par la Banque centrale européenne.

A 13H45 (12H45 GMT), l'indice CAC 40 perdait 24,90 points à 5.243,02 points, dans un volume d'échanges de 1,4 milliard d'euros. La veille, il avait reculé déjà de 0,39%.

La cote parisienne a fait grise mine dès l'ouverture.

Wall Street ne semblait pas partie pour afficher une meilleure humeur. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average lâchait 0,44%, l'indice élargi S&P 0,47% et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,60%.

En prenant les devants et en maintenant son soutien à l'économie, la BCE "a surpris les investisseurs" avec des "mesures un cran plus accommodantes qu'escompté", a souligné Thierry Claudé, directeur adjoint de Kiplink Finance.

Et selon lui, "les chiffres du commerce extérieur chinois en forte baisse viennent renforcer l’inquiétude" générée par la tonalité accommodante de la BCE.

"Sans surprise Mario Draghi a décrit une situation morose faite de multiples risques pesant sur la conjoncture, allant des tensions protectionnistes aux incertitudes géopolitiques, en passant par les interrogations des marchés émergents", ont observé pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les interrogations surgissent après cette réunion de la BCE "et le violent abaissement des estimations pour la croissance et l'inflation en zone euro", ont-ils ajouté.

N'attendant plus que 1,1% de croissance en 2019 pour l'ensemble de la zone et 1,6% en 2020 (contre 1,7% pour ces deux années lors des prévisions de décembre), la BCE a repoussé jeudi le moment de relever ses taux d'intérêt. Elle a promis de les maintenir à leur plus bas historique au moins "jusqu'à la fin" de cette année, alors qu'elle se fixait jusque là "l'été 2019" pour horizon.

Côté inflation, l'institution prévoit désormais 1,2% cette année et 1,5% l'an prochain, contre respectivement 1,6% et 1,7%.

La BCE a également annoncé le lancement d'une nouvelle vague de prêts géants et bon marché aux banques, entre septembre prochain et mars 2021, avec, à chaque fois, une échéance de deux ans.

Du côté des indicateurs, les investisseurs attendent tout particulièrement, comme d'habitude, le rapport mensuel sur l'emploi américain en février.

En Allemagne, les commandes passées à l'industrie ont nettement baissé sur un mois en janvier, tandis que la production industrielle française a augmenté de 1,3% pour le même mois.

En Chine, les exportations et les importations ont plongé bien plus que prévu en février, selon des chiffres officiels publiés vendredi, renforçant les inquiétudes vis-à-vis du géant asiatique, aux prises avec un ralentissement économique.

Iliad et EssilorLuxottica à la peine

Sur le terrain des valeurs, EssilorLuxottica enregistrait la plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-5,38% à 102,80 euros) pénalisé par des résultats au 4e trimestre et des perspectives inférieurs aux attentes des analystes, malgré un bénéfice net part en hausse de 4,5%.

Iliad s'enfonçait de 4,89% à 84,76 euros, lesté par un abaissement de sa recommandation à "sous performer" par Exane.

Europcar souffrait également (-3,08% à 7,39 euros) d'un abaissement de la sienne à "neutre" par Goldman Sachs.

CGG perdait 5,04% à 1,53 euro. Le groupe parapétrolier a réduit sa perte l'an dernier et compte poursuivre son recentrage stratégique, après avoir récemment abandonné l'une de ses activités.

Albioma profitait (+4,65% à 19,82 euros) de résultats en hausse l'an dernier, grâce à la mise en service de nouvelles capacités de production et à des évolutions de certains contrats.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

Eurazeo annonce avoir été choisi par CIC et BNP Paribas, pour gérer un fonds d'1 à 1,5 milliard d'euros dédié aux sociétés françaises et européennes...

Publié le 25/03/2019

Scor a été informé que le fonds activiste CIAM, domicilié au Luxembourg, a déposé un projet de résolution visant la révocation de Denis Kessler en tant qu’administrateur et appelé à voter…

Publié le 25/03/2019

La signature d’un méga-contrat était attendue. Elle a eu lieu. Ainsi, Airbus et la China Aviation Supplies Holding Company (CASC) ont signé un accord portant sur l’acquisition de 290 avions de…

Publié le 25/03/2019

Eurazeo a annoncé avoir été choisi par CIC et BNP Paribas, pour gérer un fonds d’1 à 1,5 milliard d’euros dédié aux sociétés françaises et européennes ayant comme stratégie de se…

Publié le 25/03/2019

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…