En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 068.85 PTS
-0.65 %
5 079.00
-0.44 %
SBF 120 PTS
4 054.92
-0.59 %
DAX PTS
11 412.53
-0.52 %
Dowjones PTS
25 175.93
-0.44 %
6 797.43
-0.49 %
1.129
-0.03 %

La Bourse de Paris toujours à la fête à la mi-journée

| AFP | 228 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris rebondit fortement
La Bourse de Paris rebondit fortement ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris rebondissait fortement mercredi matin (+2,26%), pour s'établir au-dessus des 5.000 points, profitant du rebond de Wall Street la veille, qui semblait éclipser un temps les incertitudes politiques et géopolitiques.

A 13H45 (12H45 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 112,62 points à 5.091,15 points, dans un volume d'échanges de 1,9 milliard d'euros. La veille, il avait fini en légère baisse de 0,22%.

Après une ouverture en nette hausse, la cote parisienne a accéléré rapidement la cadence pour gagner plus de 2% et effacer quasiment la totalité de ses pertes de la semaine dernière.

De son côté, Wall Street se préparait également à ouvrir franchement dans le vert, dans le sillage des bons chiffres sur l'emploi privé aux Etats-Unis. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average montait de 0,89%, celui de l'indice élargi S&P grimpait de 0,99%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 1,56%.

"Si les interrogations globales n'ont pas réellement changé (tensions commerciales, crise italienne, Brexit ou encore doutes sur la vigueur économique), c'est peut-être l'appréhension des résultats d'entreprises américaines" qui a changé, ont avancé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

"En effet, en observant les résultats en demi-teinte (revenus en dessous des attentes et année 2019 sous le signe de l'investissement) de Facebook hier et sa réaction en pré-marché (+3%), on a de quoi s'interroger", ont-ils complété.

Nous pouvons donc imaginer "que les récentes sanctions, sur le secteur de la technologie en tout cas, ont été bien trop violentes et que nous ne soyons plus très loin d'un (point bas) qui pourrait permettre aux marchés de repartir à la hausse", ont estimé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les investisseurs digéraient également des indicateurs de bonne facture des deux côtés de l'Atlantique, après des données plus mitigées sur la croissance européenne publiées mardi.

Le secteur privé aux Etats-Unis a ainsi fortement embauché en octobre, et plus que prévu par les analystes, tiré une nouvelle fois par le secteur des services, selon les données de l'enquête mensuelle d'ADP publiées mercredi, soit deux jours avant le rapport mensuel sur l'emploi américain attendu vendredi.

L'inflation dans la zone euro a accéléré en octobre à 2,2%, au-delà de l'objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE), tandis que le chômage s'est maintenu en septembre à son plus bas niveau depuis 2008, selon des chiffres publiés mercredi.

En France, les prix à la consommation sont restés stables sur un an en octobre (+2,2%) tandis qu'ils ont augmenté de 1,6% en Italie.

L'indice d'activité de la région de Chicago pour octobre doit venir compléter l'agenda.

Pour autant, dans un marché en proie à une volatilité accrue, la prudence restait de mise alors que les incertitudes ayant miné le moral des investisseurs ces dernières semaines demeuraient intactes.

"Le mois d'octobre a été dévastateur pour les principaux indices boursiers mais il y a fort à parier que le mois de novembre ne soit guère mieux", a ainsi rappelé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

- TF1 décolle, Eutelsat décroche -

Du côté des valeurs, la cote parisienne avait fort à faire alors que la saison des résultats trimestriels se poursuit.

L'Oréal grimpait de 6,89% à 199,25 euros, galvanisé par une nette accélération des ventes du groupe au troisième trimestre, qui ont connu leur plus forte progression depuis dix ans.

Sanofi profitait également (+5,66% à 79,85 euros) de résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre.

TechnipFMC gagnait 4,53% à 23,78 euros après avoir annoncé un "contrat majeur", de plus d'un milliard de dollars, auprès de Middle East Oil Refinery pour la modernisation et l'extension de leur raffinerie en Egypte.

TF1 s'envolait de 9,35% à 9,07 euros, bénéficiant d'un chiffre d'affaires et d'une rentabilité opérationnelle ressortis au-dessus des attentes au troisième trimestre.

Air France s'appréciait de 3,84% à 8,82 euros, fort d'un bénéfice net en hausse de 22,6% au troisième trimestre, marqué par la signature d'un accord salarial.

Eutelsat plongeait en revanche de 15,00% à 17,79 euros, plombé par la révision à la baisse de son objectif annuel de ventes.

Airbus montait de 2,97% à 96,69 euros alors que le groupe a plus que triplé son bénéfice net au troisième trimestre, à 957 millions d'euros, et maintenu son objectif de livraison de 800 avions commerciaux cette année.

  1. Euronext CAC 40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 14/11/2018

Laurent Wauquiez donne une conférence de presse au siège de LR à Paris, le 9 octobre 2018 ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )L'exécutif "n'a pas entendu les Français" et doit renoncer aux…

Publié le 14/11/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Construction, annonce la signature avec la Socomix, d ‘un nouveau contrat pour la rénovation de l’hôtel du Palais à Biarritz, pour un montant de 33…

Publié le 14/11/2018

Au terme des 9 premiers mois de l'exercice 2018, Horizontal Software enregistre un chiffre d'affaires de 3,9 ME, en progression de +21,5% par rapport...

Publié le 14/11/2018

Le chiffre d'affaires de l'exercice 2017-2018 de Derichebourg s'élève à 2,9 milliards d'euros, en progression de 6,9%. Les deux divisions du groupe voient leur activité progresser malgré un…

Publié le 14/11/2018

      Information Réglementée                                                              …

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Chargeurs a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,9% à 134,1 millions d'euros au troisième trimestre, dans un contexte intégrant un pic d'activité en juin 2018, l'accélération de la…

Publié le 14/11/2018

Le Groupe Bastide a réalisé un chiffre d’affaires de 79,4 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018-2019. Ce chiffre ressort en hausse de 28,6% en données publiées et de 6,4% en…

Publié le 14/11/2018

Voltalia a signé un contrat privé de vente d'électricité avec le brésilien BRF, l'un des leaders mondiaux de l'agroalimentaire avec 100 000 employés dans 140 pays. Ce nouveau contrat va…

Publié le 14/11/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Construction, annonce la signature avec la Socomix, d ‘un nouveau contrat pour la rénovation de l’hôtel du Palais à Biarritz, pour un montant de 33…

Publié le 14/11/2018

Au 30 septembre 2018, Chargeurs réalise un chiffre d'affaires cumulé de 421,3 ME, en croissance de 4,6%, avec un impact organique positif de 2,5%,...