En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 502.85 PTS
-0.12 %
5 499.0
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 338.33
-0.16 %
DAX PTS
12 319.79
-0.10 %
Dowjones PTS
26 465.54
+1.35 %
7 635.40
+0.00 %
1.120
+0.06 %

La Bourse de Paris termine la semaine bien orientée (+0,67%)

| AFP | 200 | 1 par 1 internautes
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a clôturé dans le vert (+0,67%) vendredi, rebondissant au lendemain d'une forte baisse et au terme d'une semaine erratique où l'indice a été ballotté au gré des évolutions sur le dossier commercial sino-américain.

L'indice CAC 40 a gagné 35,14 points à 5.316,51 points, dans un volume d'échanges limité de 3,4 milliards d'euros. La veille, il avait terminé en nette baisse de 1,81%.

Le marché parisien a ouvert sur un rebond et s'est ensuite maintenu en territoire positif.

Au cours de la semaine écoulée, la cote parisienne a reculé de 2,24%. Ses gains depuis le 1er janvier s'élèvent à 12,38%.

Jeudi, "le marché a plié parce qu'on avait peur d'un enlisement, il y avait aussi une certaine exacerbation des tensions entre Pékin et Washington, ce qui a mis vraiment la pression sur les marchés", a relevé auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"L'incertitude qui règne et le risque d'avoir une déclaration (de Pékin ou de Washington) qui fait partir les actions dans un sens comme dans l'autre font que nous avons des séances un peu indécises et des mouvements erratiques", selon lui.

"Nous avons un marché qui est inquiet mais surtout indécis et incertain" d'où une alternance de séances de hausse et de baisse, a-t-il résumé.

Reste que "comparé à ce que l'on a observé depuis le début de l'année, l'espoir d'un accord entre les deux pays est quand même un petit peu chahuté et n'est pas aussi fort et présent dans l'esprit des investisseurs qu'il ne l'a été" auparavant.

La Chine a dénoncé vendredi "les mensonges" des Etats-Unis à propos de Huawei, au lendemain de déclarations du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo accusant le géant chinois des smartphones de collaborer avec Pékin.

Dans ce contexte dominé par le conflit commercial, la démission de Theresa May a été perçue par les investisseurs comme un non-événement, en dépit de la probabilité accrue qu'elle implique une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord.

La Première ministre britannique a précisé qu'elle démissionnerait de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur -- et donc de cheffe du gouvernement -- le 7 juin, dans une allocution prononcée devant le 10, Downing Street, exprimant "un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en oeuvre le Brexit".

La démission de la Première ministre britannique Theresa May ne change "rien" à la position des 27 sur l'accord conclu avec Londres pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE, a affirmé vendredi la Commission européenne.

"Aujourd'hui, personne ne sait vraiment ce qui va se passer avec le Brexit, il y a des informations contradictoires qui sortent tous les jours" et cela est "vraiment complètement laissé de côté pour le moment", la réaction du marché se cantonnant pour l'essentiel aux mouvements de la livre sterling.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2019

Les nouvelles suppressions de postes chez Sanofi se confirment...

Publié le 19/06/2019

Nouveau contrat pour Airbus au Bourget...

Publié le 19/06/2019

Engie a émis vendredi dernier 1,5 milliard d'euros sous format de green bond...

Publié le 19/06/2019

Dans un communiqué publié hier soir, EDF a rappelé qu'un point précis sur le calendrier et le coût de construction de l'EPR de Flamanville sera effectué après la publication de l'avis de…

Publié le 19/06/2019

Indigo Partners rejoint la liste des clients de l' A321XLR...