En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
+0.00 %
4 822.0
-0.50 %
SBF 120 PTS
3 857.72
+0.00 %
DAX PTS
10 865.77
-
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.131
+0.05 %

La Bourse de Paris cède du terrain face aux doutes entourant la trêve commerciale

| AFP | 241 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a clôturé dans le rouge mardi (-0,82%), rattrapée par des doutes entourant la trêve commerciale sino-américaine, dans un contexte européen incertain.

L'indice CAC 40 a perdu 41,32 points à 5.012,66 points. La veille, il avait fini en hausse de 1%.

La cote parisienne a ouvert en terrain négatif et n'a pas réussi à redresser la tête.

"Le dossier commercial retient l'essentiel de l'attention" des acteurs de marché, a commenté auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

La trêve commerciale conclue samedi entre les Etats-Unis et la Chine avait initialement réjoui les investisseurs, mais elle suscite à présent le doute.

La Maison-Blanche a annoncé qu'elle allait repousser de 90 jours une hausse des tarifs douaniers sur les importations chinoises. Parallèlement, la Chine s'est engagée à augmenter les importations américaines.

"Le marché est dans l'attente de signaux plus concrets", tels que "la baisse des taxes sur les importations automobiles ou le montant des produits américains que la Chine compte acheter", a indiqué M. Tuéni.

Le ministre des Finances américain Steven Mnuchin a d'ailleurs convenu qu'il fallait que des progrès concrets" interviennent dans les trois mois.

"Le marché se montre prudent en attendant de voir si un véritable accord commercial peut être conclu", a souligné l'expert.

En outre, "il subsiste d'autres sujets qui inquiètent les opérateurs, comme le budget italien, le Brexit et la situation économique européenne, qui est moins solide qu'aux Etats-Unis", a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne le Brexit, les députés britanniques devaient commencer à débattre mardi du projet de divorce, avant un vote historique le 11 décembre qui déterminera l'avenir de leur pays et celui de leur Première ministre.

Du côté de l'Italie, le chef du gouvernement Giuseppe Conte a promis rapidement à l'UE un nouveau budget, dans le but d'éviter une procédure d'infraction, mais il n'est pas certain que l'effort soit jugé suffisant par Bruxelles.

Sur le terrain des valeurs, les titres les plus favorisés lundi par la trêve commerciale, ont reperdu du terrain, comme Kering (-1,96% à 405,40 euros) ou LVMH (-0,53% à 261,85 euros) pour le luxe ou STMicroelectronics (-2,81% à 13,33 euros) côté semi-conducteurs.

L'automobile a de nouveau été sous pression, en attendant une réunion des principaux constructeurs automobiles allemands à la Maison-Blanche. Renault a perdu 2,20% à 60,50 euros, Valeo 4,85% à 25,90 euros et Faurecia 6,99% à 33,82 euros.

A l'inverse, la distribution a rebondi après avoir été malmenée lundi. Carrefour est monté de 2,14% à 15,30 euros.

JCDecaux a perdu 2,94% à 29,70 euros. Le groupe, qui doit par ailleurs gérer de nombreuses dégradations de matériel du fait des violentes manifestations en France, a annoncé la prise de contrôle de Publiroute, un groupe belge du secteur.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Communiqué de presse Nicox : signature d'un accord de licence exclusif avec Ocumension Therapeutics…

Publié le 17/12/2018

Dans la perspective de sa fusion avec la Société de la Tour Eiffel prévue pour le 18 décembre 2018 (voir communiqué du 8 novembre), Affine R...

Publié le 17/12/2018

Valneva a annoncé aujourd'hui l'initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15...

Publié le 17/12/2018

Le Groupe Cafom, acteur européen de l'équipement de la maison, annonce que Habitat Deutschland GmbH, filiale d'Habitat en Allemagne, a demandé...

Publié le 17/12/2018

  Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme   Saint-Herblain (France), 17 décembre 2018 - Valneva SE ("Valneva"), société de…