5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Bourse de Paris patiente sereinement avant l'oracle de la Fed

| AFP | 635 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris finit à l'équilibre
La Bourse de Paris finit à l'équilibre ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a clôturé à l'équilibre (+0,08%) mercredi, patientant sereinement avant d'en savoir davantage sur les intentions de la Réserve fédérale américaine à l'issue d'une réunion de deux jours.

L'indice CAC 40 a pris 4,22 points à 5.241,66 points, dans un volume d'échanges faible de 2,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,16%.

La cote parisienne a passé toute la séance à proximité de l'équilibre.

"Cette réunion de la Fed est une des échéances les plus attendues du 3e trimestre. Pour autant, le marché ne montre aucun signe d'anxiété. Il reste très serein comme s'il ne s'attendait à aucune mauvaise surprise", a expliqué à l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Les investisseurs anticipent certes des annonces, et notamment une réduction du bilan de l'institution, mais ils tablent sur une approche très progressive et n'imaginent pas que la Fed puisse brusquer les choses", a-t-il complété.

Cette réunion ne devrait pas être l'occasion d'un relèvement des taux directeurs, mais l'institution pourrait prendre la décision historique de commencer à réduire les liquidités injectées massivement après la crise de 2008 pour soutenir le système financier.

Le communiqué de la banque centrale américaine, attendu à 18H00 GMT, soit après la clôture des marchés européens, sera suivi d'une conférence de presse de sa présidente, Janet Yellen.

"Comme le symposium des banquiers centraux de Jackson Hole aux États-Unis fin août n'a pas apporté grand-chose, les marchés sont restés sur le discours accommodant de la présidente de la Fed, Janet Yellen devant la Fed au début de l'été. Et, du coup, ils ne s'attendent pas à un changement de cap brutal", a observé M. Baradez.

"Or, c'est typiquement le genre de configuration où les marchés peuvent se faire surprendre avec des annonces inattendues qui génèrent alors des mouvements forts", a-t-il ajouté.

- Soitec et Ipsen bondissent -

La perspective de cette réunion a fait passer au second plan les chiffres du jour, comme les reventes de logements aux États-Unis au recul plus prononcé que prévu, ou à l'inverse la progression plus forte qu'anticipé des stocks américains de pétrole brut qui n'ont pas sorti le marché de sa torpeur.

Sur le front des valeurs, Soitec a bondi de 4,69% à 53,10 euros, soutenu par l'annonce de la conclusion d'un contrat de cinq ans avec l'américain GlobalFoundries.

Ipsen a également connu une belle ascension (5,56% à 119,60 euros) après avoir reçu l'autorisation de la Commission européenne pour commercialiser dans l'Union Xermelo, un traitement contre la diarrhée symptomatique de certaines tumeurs neuroendocrines.

Engie a pris 0,73% à 14,44 euros. Le groupe a déposé un recours devant le Conseil d'Etat contre les tarifs réglementés de l'électricité en France. Il a par ailleurs annoncé un partenariat avec le fonds émirati Abraaj pour des projets éoliens en Inde, ainsi que la levée de 2 milliards d'euros sous la forme de trois émissions obligataires, dont deux portent sur des obligations vertes.

Alten a souffert (-6,80% à 72,82 euros) d'un effritement de sa marge opérationnelle au premier semestre, malgré une hausse de 20,4% de son bénéfice net sur la période.

Suez a été pénalisé (-4,73% à 15,51 euros) par un abaissement de sa recommandation à "sous performer" par Credit Suisse.

Capgemini a reculé de 1,96% à 100 euros dans la foulée de l'annonce de l'acquisition de l'américain Lyons Consulting, spécialiste du commerce en ligne, sans préciser le montant de l'opération.

Vivendi a reflué de 0,71% à 21,02 euros alors que le gouvernement italien a indiqué n'avoir "aucune intention punitive", même si, selon lui, les règles doivent être respectées, au sujet du resserrement du contrôle de Vivendi sur Telecom Italia (Tim).

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS