En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

La Bourse de Paris en plein désarroi (-10,10%)

| AFP | 806 | 2 par 2 internautes
La Bourse de Paris a plongé de plus de 10% jeudi peu après le début de la conférence de presse de Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, qui a maintenu ses taux directeurs inchangés.
La Bourse de Paris a plongé de plus de 10% jeudi peu après le début de la conférence de presse de Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, qui a maintenu ses taux directeurs inchangés. ( ERIC PIERMONT / AFP )

La Bourse de Paris était en plein désarroi jeudi, perdant plus de 10% peu après le début de la conférence de presse de Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, qui a déçu en maintenant ses taux directeurs inchangés.

A 14H28 GMT (15H28 à Paris), l'indice CAC 40 s'effondrait de 10,10% ou 465 points à 4.144,59 points. Il est allé toucher les -11,47% en séance, la plus grosse baisse depuis le 10 octobre 2008.

Depuis le début de l'année, la perte s'élève à près de 30%.

"Il s'agit de la plus grosse baisse en séance depuis octobre 2008", en pleine crise des "subprime", a précisé à l'AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

La descente aux enfers s'est faite en deux temps. La cote parisienne a connu un gros trou d'air (-5,11%) dès l'ouverture, réagissant à la décision de Donald Trump d'interdire aux Européens d'entrer aux États-Unis.

Elle a ensuite subi un deuxième choc juste après les annonces de la Banque centrale européenne.

"Les mesures annoncées sont assez limitées", explique M. Baradez qui considère qu'il s'agit d'une "première étape" et que l'institution "garde des cartouches" pour la suite.

L'institut n'a pas touché à ses taux directeurs: le principal était déjà bloqué à zéro depuis mars 2016 et les deux autres ont été maintenus à l'identique.

La BCE a annoncé qu'elle dépenserait 120 milliards d'euros supplémentaires d'ici la fin de l'année pour acheter de la dette, particulièrement celle "du secteur privé". Cet effort vient renforcer le programme relancé en novembre et portant déjà sur l'achat de 20 milliards d'euros d'actifs publics et privés par mois.

"Une enveloppe pas énorme, très loin des niveaux qu'on avait atteints sur le QE (Quantitative Easing) pendant la crise de 2015" et "pas de nature à rassurer le marché", selon M. Baradez.

Par ailleurs, l'indice de la volatilité (VIX), surnommé "indice de la peur", est ressorti à 69,26, un plus haut depuis novembre 2008, "mais pas un record", a constaté l'expert.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…