En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 367.62 PTS
-0.15 %
5 367.0
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 237.09
-0.23 %
DAX PTS
12 096.40
-0.60 %
Dowjones PTS
26 089.61
-0.07 %
7 479.11
-0.42 %
1.121
-0.00 %

La Bourse de Paris se maintient dans le vert (+0,45%)

| AFP | 195 | 1 par 1 internautes
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en légère hausse mercredi (+0,45%), la tonalité accommodante adoptée par les banques centrales compensant la nervosité générée par les tensions commerciales.

L'indice CAC 40 a gagné 23,74 points à 5.292 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,51%.

La cote parisienne a entamé la séance à l'équilibre et après de nombreuses hésitations a terminé en petite hausse.

"Le fait que les banques centrales se montrent très présentes contrebalance les risques macroéconomiques sur un marché par ailleurs toujours focalisé sur les tensions commerciales", a souligné auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Le président de la Réserve fédérale américaine s'est ainsi montré très accommodant mardi au moment où le marché se demande si l'économie est en train de ralentir", a-t-il ajouté.

"Nous surveillons de près l'impact que peuvent avoir les développements (de la guerre commerciale, ndlr) sur les perspectives de croissance de l'économie américaine et, comme toujours, nous agirons de manière à soutenir l'expansion", a déclaré Jerome Powell, dans un discours prononcé à Chicago.

Les investisseurs attendent aussi d'être rassurés par la Banque centrale européenne qui se réunit jeudi et devrait détailler ses nouveaux prêts géants aux banques.

Selon M. Baradez, "le marché essaie d'acheter, mais reste prudent malgré tout", d'autant que "certains indicateurs publiés au cours de la séance ont alimenté les questions".

Les créations d'emplois dans le privé aux Etats-Unis ont fondu en mai tandis que les stocks de pétrole brut ont bondi la semaine dernière. La croissance de l'activité dans les services aux États-Unis s'est par contre accélérée en mai.

Le Fonds monétaire international (FMI) a de son côté légèrement revu à la baisse mercredi ses prévisions de croissance pour la Chine.

En visite à Londres, le président américain Donald Trump a pour sa part fait miroiter mardi un accord commercial "extraordinaire" avec Londres après le Brexit et fait face sur le front mexicain à une profonde opposition dans les rangs républicains à la menace de tarifs douaniers contre son voisin.

Renault en baisse

Dassault Aviation a bénéficié de son côté (+5,01% à 1.195 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" auparavant par Goldman Sachs.

Renault a perdu 0,65% à 56,20 euros, alors que son conseil d'administration doit se réunir mercredi pour continuer d'étudier "avec intérêt" la proposition de fusion "entre égaux" formulée par le groupe italo-américain Fiat Chrysler (FCA).

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a mis en garde mercredi contre toute "précipitation" concernant ce projet de fusion.

Euronext a gagné 1,03% à 63,50 euros, après avoir indiqué mardi contrôler 61,4% du capital de la Bourse d'Oslo, et levé avec succès 500 millions d'euros pour notamment financer cette acquisition.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2019

Manutan annoncé avoir financé cette acquisition essentiellement sur ses fonds propres

Publié le 14/06/2019

Par l'acquisition d'actions auprès d'ABN AMRO et Société Générale

Publié le 14/06/2019

Manutan a annoncé l'acquisition de 100 % des titres de la société Kruizinga, acteur majeur de la distribution en ligne d'équipements de stockage et de transport au Benelux. Basée à Wapenveld (au…

Publié le 14/06/2019

Dans le cadre du programme de rachat d'actions annoncé le 29 octobre 2018 avec l'objectif de racheter jusqu'à 1 % de son capital social sur une durée de 12 mois, Kering a mis en place un nouveau…

Publié le 14/06/2019

Acquisition de la société KRUIZINGA, Acteur majeur de la distribution en ligne d'équipements de stockage et de transport au…