En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 127.93 PTS
+0.51 %
5 124.50
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 097.18
+0.45 %
DAX PTS
11 541.95
+0.61 %
Dowjones PTS
25 286.49
+0.00 %
6 830.91
+0.00 %
1.129
+0.02 %

La Bourse de Paris s'offre un beau rebond pour finir un mois chahuté

| AFP | 334 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris rebondit fortement
La Bourse de Paris rebondit fortement ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris s'est offert un beau rebond (+2,31%) mercredi pour finir un mois d'octobre chahuté, bénéficiant du dynamisme de Wall Street et d'un reflux des craintes géopolitiques.

L'indice CAC 40 a gagné 114,91 points à 5.093,44 points, dans un volume d'échanges important de près de 6 milliards d'euros. La veille, il avait fini en légère baisse de 0,22%.

La cote parisienne a mis le cap au vert dès l'ouverture et n'a eu de cesse d'accélérer le pas par la suite.

"Les investisseurs ont pris conscience que les titres sur le marché parisien avait été survendus ces derniers jours" et "qu'il était peut-être temps de revenir à la normale", d'autant que "la majorité des publications d'entreprises pour le troisième trimestre sont bonnes", a relevé auprès de l'AFP Régis Aubert, gérant actions chez Financière Arbevel.

"Les inquiétudes ont été exacerbées au mois d'octobre avec une concentration de craintes entre le conflit commercial, le budget italien ou encore la hausse des taux d'emprunts, sans que cela se répercute dans les résultats de sociétés, ni même dans des messages d'extrême prudence de leurs dirigeants", a-t-il complété.

"Mais aujourd'hui, les investisseurs ont envie de revenir sur le marché et la bonne orientation de Wall Street contribue au mouvement", selon l'expert.

Le marché a également profité d'indicateurs de bonne facture des deux côtés de l'Atlantique, après des données plus mitigées sur la croissance européenne publiées mardi.

Le secteur privé aux États-Unis a ainsi fortement embauché en octobre, et plus que prévu par les analystes, tiré une nouvelle fois par le secteur des services, selon les données de l'enquête mensuelle d'ADP publiées mercredi, soit deux jours avant le rapport mensuel sur l'emploi américain attendu vendredi.

L'inflation dans la zone euro a accéléré en octobre à 2,2%, au-delà de l'objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE).

"Il est néanmoins un peu tôt pour dire si le rebond sera de longue durée, car le mouvement du jour est plus lié à l'arrêt des ventes qu'à un retour des acheteurs", a dit M. Aubert.

Les principales incertitudes, notamment au niveau du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, ne sont en effet toujours pas levées.

"Le mois d'octobre a été dévastateur pour les principaux indices boursiers mais il y a fort à parier que le mois de novembre ne soit guère mieux", a estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

- L'Oréal recherché -

Du côté des valeurs, la cote parisienne a continué à engranger les résultats.

L'Oréal a fait un bond de 6,71% à 198,90 euros, galvanisé par une nette accélération des ventes du groupe au troisième trimestre, qui ont connu leur plus forte progression depuis dix ans.

Sanofi a également profité (+4,33% à 78,84 euros) de résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre.

TechnipFMC a gagné 3,56% à 23,56 euros après avoir annoncé un "contrat majeur", de plus d'un milliard de dollars, auprès de Middle East Oil Refinery pour la modernisation et l'extension de leur raffinerie en Egypte.

TF1 s'est envolé de 8,56% à 9 euros, bénéficiant d'un chiffre d'affaires et d'une rentabilité opérationnelle ressortis au-dessus des attentes au troisième trimestre.

Air France s'est apprécié de 0,80% à 8,56 euros, fort d'un bénéfice net en hausse de 22,6% au troisième trimestre, marqué par la signature d'un accord salarial.

Eutelsat a plongé en revanche de 14,43% à 17,91 euros, plombé par la révision à la baisse de son objectif annuel de ventes.

Airbus s'est élevé de 4,06% à 97,71 euros alors que le groupe a plus que triplé son bénéfice net au troisième trimestre, à 957 millions d'euros, et maintenu son objectif de livraison de 800 avions commerciaux cette année.

  1. Euronext CAC 40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

  Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement Général de…

Publié le 14/11/2018

Les travaux doivent débuter en avril 2019

Publié le 14/11/2018

Snap, propriétaire de la messagerie Snapchat, s’est vu demander des informations à propos de son introduction en Bourse en mars 2017, par le ministère américain de la justice et la SEC, rapporte…

Publié le 14/11/2018

Par courrier reçu le 14 novembre 2018 par l'AMF, le groupe familial Deconinck a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse,...

Publié le 14/11/2018

Euroland Corporate reste 'acheteur' d'OL Groupe après la publication de chiffres trimestriels qualifiés de 'solides' par le broker...