En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
-
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.13 %

La Bourse de Paris s'élève encore (+0,33%)

| AFP | 208 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a terminé sur une note positive (+0,33%) mardi, toujours portée par les données chinoises encourageantes publiées la veille, dans une séance par ailleurs sans grande actualité.

L'indice CAC 40 a progressé de 17,94 points à 5.423,47 points, dans un volume d'échanges peu étoffé de 2,9 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 1,03%.

"C'est une journée très calme", a souligné auprès de l'AFP Cédric Besson, gérant et conseiller du président chez Gaspal Gestion.

Selon lui, la hausse du jour s'est inscrite dans la continuité de celle de la veille, "après des chiffres chinois qui ont rassuré".

La progression enregistrée par l'activité manufacturière en Chine en mars, qui a atteint son meilleur rythme en huit mois, a offert une bouffée d'optimisme à toutes les places mondiales.

Sur le front des négociations commerciales, les investisseurs sont "toujours dans l'expectative", a poursuivi M. Besson, ces derniers "considérant qu'il est temps que la Chine et les Etats-Unis se mettent à table car les élections américaines de 2020 approchent".

Les discussions entre les deux pays doivent reprendre à Washington le 3 avril.

La croissance du commerce mondial de marchandises devrait ralentir en 2019, pour tomber à 2,6%, a prévenu mardi le chef de l'OMC, estimant qu'il est "de plus en plus urgent" de résoudre les "tensions" commerciales.

Le FMI a de son côté écarté une récession mondiale "à court terme" bien que la croissance globale continue de ralentir en raison des tensions commerciales et des conditions financières moins favorables.

"En fait, nous nous attendons à un rebond de la croissance au cours de la seconde moitié de 2019 et en 2020", a déclaré sa directrice générale Christine Lagarde.

Les investisseurs continuaient également à garder un œil sur le Royaume-Uni, toujours dans l'impasse à dix jours de sa sortie de l'Union européenne, après le rejet lundi soir par les députés britanniques de toutes les alternatives proposées à l'accord de Brexit du gouvernement.

Ce dernier tenait mardi une réunion de crise pour tenter d'éviter un divorce sans accord le 12 avril, un scénario redouté qui devient "chaque jour plus probable", a prévenu le négociateur de l'Union européenne Michel Barnier.

Emmanuel Macron a refusé mardi que l'Union européenne soit "durablement otage" de la crise politique au Royaume-Uni.

Du côté des indicateurs, les commandes industrielles de biens durables aux Etats-Unis ont reculé plus que prévu en février, tombant dans le rouge pour la première fois en quatre mois.

Le marché automobile allemand a pour sa part enregistré en mars une légère baisse (-1%) sur un an des immatriculations de voitures neuves, dans un contexte de ralentissement économique.

Le secteur automobile a poursuivi sa hausse, profitant du regain d'optimisme autour de la demande chinoise. Faurecia a gagné 3,37% à 41,43 euros, Plastic Omnium s'est apprécié de 2,87% à 25,47 euros tandis que Valeo a pris 2,80% à 28,24 euros. Peugeot (+1,68% à 23,03 euros) et Renault (+0,97% à 61,24 euros) ont également fini bien orientés.

Thales a reculé de 0,92% à 108,15 euros après avoir finalisé l'acquisition du fabricant de cartes à puces Gemalto.

EDF a gagné 1,22% à 12,48 euros. Le groupe a annoncé mardi la création d'une filiale dédiée à la production et à la commercialisation de l'hydrogène "bas carbone" pour l'industrie et les transports.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…