En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 535.57 PTS
-
5 545.0
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 362.16
-
DAX PTS
12 355.39
+0.38 %
Dowjones PTS
26 753.17
+0.94 %
7 738.05
+0.92 %
1.129
+0.02 %

La Bourse de Paris retrouve des couleurs (+0,65%)

| AFP | 305 | Aucun vote sur cette news
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense
La salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, le 27 avril 2018 à La Défense ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en hausse (+0,65%) lundi, regagnant du terrain après un mois de mai difficile du fait des tensions commerciales toujours aiguës entre les États-Unis et la Chine.

L'indice CAC 40 a gagné 33,83 points à 5.241,46 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,4 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en baisse de 0,79%.

La cote parisienne a débuté en baisse avant de remonter la pente pour finir en hausse.

"Après la forte baisse du mois de mai, quelques initiatives ont été prises notamment du côté de l'Arabie saoudite pour stabiliser le marché pétrolier et sous l'impulsion du secteur, la cote parisienne a amorcé un petit redressement", a expliqué à l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

Les prix du pétrole ont atteint leurs plus bas en trois mois et demi lundi après avoir perdu près de 12% en trois séances du fait des tensions commerciales, mais ils ont commencé à remonter un peu après des déclarations du ministre saoudien de l'Energie se disant "confiant".

"Un consensus commence à émerger entre les pays de l'Opep+, pour que l'effort de stabilisation du marché continue au deuxième semestre", a déclaré le ministre Khaled al-Faleh à l'agence officielle Saudi Press Agency.

"Mais le marché reste épidermiquement sensible aux nouvelles commerciales entre les États-Unis et ses différents partenaires", a nuancé M. Larrouturou.

Rejetant sur Washington la responsabilité de l'échec des discussions, la Chine a lancé une contre-offensive avec de nouveaux droits de douane punitifs sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

Elle a également dressé sa propre liste noire d'entreprises étrangères, ce qui est vu par les experts comme une réponse à la mise au ban de Huawei par les autorités américaines, en raison de soupçons d'espionnage.

Après avoir ouvert un nouveau front commercial en fin de semaine dernière avec le Mexique, le président américain est arrivé lundi au Royaume-Uni avec l'intention de faire aussi pression sur Londres pour exclure Huawei de son réseau 5G.

Les pétrolières dans le vert

Côté indicateurs, en France, l'activité du secteur manufacturier a renoué avec la croissance. En revanche, le même indicateur a reculé en Grande-Bretagne, une première en trois ans. La croissance de l'activité manufacturière en mai aux États-Unis (indice ISM) a de son côté ralenti plus que prévu.

En matière de valeurs, les titres pétroliers ont retrouvé quelques couleurs, à l'image des cours du brut. Total a ainsi grignoté 0,15% à 46,71 euros et TechnipFMC a pris 0,37% à 18,87 euros.

Le secteur automobile, particulièrement exposé au risque commercial, a réussi aussi à se stabiliser. Valeo a pris 0,34% à 23,76 euros, Faurecia 0,15% à 33,12% et Peugeot a fini à l'équilibre (+0,05% à 19,98 euros).

Renault a pour sa part gagné 0,61% à 54,25 euros, dans l'attente mardi d'une réunion de son conseil d'administration pour répondre à la proposition de fusion du groupe italo-américain Fiat-Chrysler.

Le luxe est aussi sorti du rouge, LVMH montant de 0,56% à 340,50 euros et Kering 0,13% à 466,55 euros.

Casino a perdu 0,62% à 33,86 euros, pénalisé par l'abaissement de sa note par Moody's de Baa3 à B1, après le placement en procédure de sauvegarde de sa maison mère Rallye.

Bonduelle a reculé de 1,44% à 27,40 euros après l'annonce de l'acquisition en Russie d'une usine de production de légumes surgelés.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2019

Un brevet exhaustif a été déposé pour OX401 afin de protéger les droits de propriété intellectuelle d'Onxeo...

Publié le 20/06/2019

30% de ces recrutements seront destinés à des Jeunes Diplômés...

Publié le 20/06/2019

Le Conseil d'Administration d'Amoéba est désormais composé de 7 membres dont 3 femmes et 4 administrateurs indépendants...

Publié le 20/06/2019

Conçue pour les déploiements de réseaux LoRaWAN à travers le monde, la Wirnet iStation fonctionne sur plusieurs bandes ISM...

Publié le 20/06/2019

Le recrutement de Jean-Pierre Barré s'insère dans la stratégie de croissance de Wallix...