En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 506.85 PTS
+1.44 %
4 529.00
+1.97 %
SBF 120 PTS
3 557.79
+1.67 %
DAX PTS
10 564.74
-
Dow Jones PTS
23 719.37
+1.22 %
8 238.53
+0.11 %

La Bourse de Paris retourne dans le rouge (-3,32%)

| AFP | 688 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris est retournée dans le rouge lundi (-3,32%), après avoir rebondi vendredi dernier
La Bourse de Paris est retournée dans le rouge lundi (-3,32%), après avoir rebondi vendredi dernier ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris est retournée dans le rouge lundi (-3,32%), après avoir rebondi vendredi dernier et malgré de nouvelles mesures de soutien annoncées par la Réserve fédérale américaine (Fed).

L'indice CAC 40 a lâché 134,49 points à 3.914,31 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 5,01%.

La place parisienne a plongé de plus de 4% dès l'ouverture, avant de réduire ses pertes à la faveur d'un plan de soutien annoncé par la Fed.

L'institution monétaire américaine a rappelé qu'elle ferait tout pour aider les marchés à continuer à fonctionner et a lancé un nouveau programme de 300 milliards de dollars d'aides pour "soutenir le flux de crédit aux employeurs, aux consommateurs et aux entreprises".

Mais l'optimisme des investisseurs a été de courte durée.

"Le marché voit ce que font les Etats, il voit les mesures budgétaires tout comme les mesures monétaires de la part des banques centrales, mais pour l'instant il a toujours du mal à mettre un prix sur le risque final, c'est-à-dire combien l'épidémie de coronavirus va coûter à l'économie mondiale", a analysé M. Baradez.

"Pour qu'il puisse préciser le prix du risque, il faut qu'il ait un peu plus de visibilité sur l'évolution du virus", a-t-il poursuivi.

Les cas de contamination ont flambé dimanche en Europe, en particulier en Italie où la situation tourne à la "tragédie", et aux Etats-Unis où l'inquiétude monte avec des hôpitaux qui risquent d'être rapidement débordés.

Les mesures de confinement, qui pourraient être durcies ce lundi en France, se sont en outre étendues à la Grèce, à l'Etat américain de New York et à la Nouvelle-Zélande, dont la Banque centrale a par ailleurs annoncé un plan d'achat d'obligations.

Le gouvernement allemand a lui adopté lundi des mesures de plusieurs centaines de milliards d'euros, inédites depuis la Seconde Guerre mondiale, pour lutter contre la récession attendue en raison de l'impact économique du coronavirus.

L'Organisation mondiale de la santé a estimé lundi que la pandémie de coronavirus "s'accélèr(ait)" mais que sa trajectoire pouvait être modifiée.

Airbus dégringole

Du côté des valeurs, le marché a dû encaisser une série d'avertissements sur résultats d'entreprises françaises, comme TF1, Vinci, Airbus, Saint-Gobain, Kering ou encore Total.

"Il y aura d'autres avertissements sur résultats qui vont arriver dans les jours ou semaines à venir. Le premier semestre va être un des pires semestres de l'histoire économique du 21ème siècle", a prévenu Alexandre Baradez.

A la fermeture du marché, Airbus a plongé de 13,77% à 55,00 euros après avoir annulé le versement de dividendes à ses actionnaires au titre de l'année 2019 ainsi que ses prévisions de résultats pour 2020.

Orpea a dévissé de 5,26% à 89,15 euros. Le coronavirus frappe déjà des Ehpad aux quatre coins du pays, faisant redouter le pire aux professionnels du secteur. La semaine dernière, le numéro deux français des maisons de retraite et des cliniques privées avait annoncé qu'une petite quarantaine de résidents étaient pour l'heure atteints de Covid-19, ainsi qu'une vingtaine d'employés.

Saint-Gobain a lâché 4,20% à 17,94 euros.

Kering a terminé sur une perte de 3,28% à 405,95 euros. Le géant du luxe a prévenu que son chiffre d'affaires allait chuter de plusieurs centaines de millions d'euros au premier trimestre en répercussion de la crise liée au nouveau coronavirus.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/04/2020

ADOCIALa biotech publiera son chiffre d'affaires du premier trimestreAIRBUSAfin de préserver ses liquidités dans un contexte de crise du Covid-19, easyJet s'est entendu avec Airbus pour obtenir le…

Publié le 09/04/2020

Gaussin annonce un nouveau contrat avec la société PRB (Produits de Revêtement du Bâtiment) pour la fourniture d'une solution clé en main de transport...

Publié le 09/04/2020

Oncodesign a publié un résultat net consolidé 2019 de 1,62 million d'euros, après une perte de 3,15 millions en 2018. Le groupe retrouve ainsi l'équilibre financier un an avant son objectif. Les…

Publié le 09/04/2020

PSB Industries a réalisé sur le premier trimestre un chiffre d'affaires de 63,3 ME, en retrait de 11,2% à taux de change et périmètre constants...

Publié le 09/04/2020

Implanet, société de technologies médicales spécialisée dans les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou, informe ses actionnaires...