En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 509.73 PTS
+2.20 %
5 504.5
+2.19 %
SBF 120 PTS
4 345.38
+2.17 %
DAX PTS
12 331.75
+2.03 %
Dowjones PTS
26 465.54
+1.35 %
7 635.40
+1.45 %
1.119
+0.01 %

La Bourse de Paris reste dans le rouge à la mi-journée (-0,36%)

| AFP | 206 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris était toujours en repli mercredi à la mi-journée (-0,36%), dans l'attente de toute nouvelle évolution sur le front commercial et de la publication des minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed).

A 13H52 (11H52 GMT), l'indice CAC 40 perdait 19,37 points à 5.366,09 points, dans un volume d'échanges de 966 millions d'euros. Mardi, l'indice avait terminé en hausse de 0,50%.

Le marché parisien a ouvert en légère baisse, puis a fait une petite incursion dans le vert, avant de retourner en territoire négatif.

De son côté, Wall Street s'apprêtait également à ouvrir en baisse. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average baissait de 0,20%, l'indice élargi S&P de 0,32% et le Nasdaq, à dominante technologique, de 0,53%.

"L'indice parisien alterne le bon et le moins bon ces derniers jours, les marchés se comportent de manière optimiste lorsque aucune information émanant de la guerre commerciale ne fait surface et se rétractent dès lors que Trump se montre trop autoritaire ou trop confiant", ont souligné les analystes de Saxo Banque dans une note.

Les marchés gardaient également à l'esprit la thématique monétaire, à l'occasion de la publication par la Réserve fédérale américaine (Fed) du compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire, après la clôture des marchés européens.

A ces sujets majeurs s'ajoute également celui du Brexit, alors que la Première ministre britannique Theresa May a proposé mardi aux députés de voter un "nouvel accord de Brexit" afin de permettre au pays de sortir de l'Union européenne comme l'ont voté les Britanniques il y a trois ans.

Du côté des indicateurs, l'inflation au Royaume-Uni est remontée à 2,1% en avril sur un an, selon l'Office des statistiques nationales (ONS), qui a pointé des hausses des prix de l'électricité et des billets d'avion.

Par ailleurs, la croissance en Italie devrait atteindre 0,3% en 2019, selon l'Institut italien des statistiques (Istat), dont les prévisions sont légèrement supérieures à celles du gouvernement, qui table sur 0,2%.

Carmat en hausse

Parmi les valeurs, Casino perdait 0,91% à 30,62 euros. Les autorités européennes de la concurrence ont effectué mardi des visites-saisies aux sièges de Casino à Paris et Saint-Etienne, a indiqué une porte-parole du groupe de distribution, confirmant une information du Figaro qui évoque une enquête sur une alliance passée avec Intermarché.

Société Générale baissait de 1,05% à 24,95 euros. Les actionnaires du groupe ont voté mardi pour reconduire le directeur général Frédéric Oudéa à la tête de ce géant bancaire, engagé dans une année clé durant laquelle il compte mener une profonde réorganisation de ses activités.

Euronext était en hausse de 0,64% à 63,20 euros, malgré le placement de sa note "sous surveillance avec implication négative" par l'agence de notation américaine Standard and Poor's (SP Global Ratings). Standard and Poor's envisage de baisser la note de l'opérateur boursier à cause de son projet d'acquisition de la Bourse d'Oslo.

Carmat était stimulé (+4,37% à 21,50 euros) par la reprise de la production de ses prothèses de cœur artificiel intégral, qui était interrompue depuis le quatrième trimestre 2018. La medtech française compte désormais reprendre son essai clinique d'ici à fin septembre.

Cegedim se repliait de 0,19% à 25,75 euros. L'éditeur de logiciels pour la santé a annoncé être parvenu à un accord avec Sanofi (-0,37% à 73,68 euros) pour "mettre à disposition" du géant pharmaceutique français sa base de données de millions de patients européens à des fins d'innovation et de recherche.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2019

Voltalia a déjà développé et cédé un total de 1,4 GW dans le monde, parallèlement au portefeuille développé et conservé par Voltalia : 1 GW actuellement en exploitation ou construction...

Publié le 18/06/2019

Enertime obtient des contre-garanties de BPI France pour une ligne de caution bancaire export, et le préfinancement du contrat avec la société BGE ENSYS en Thaïlande...

Publié le 18/06/2019

Un emprunt obligataire d'un montant total de 800 ME...

Publié le 18/06/2019

Ce projet va venir renforcer un écosystème existant à Limoges et en faire une force de frappe unique en Europe avec le laboratoire IRCER, l'Université de Limoges, le Groupe Oerlikon et le centre…

Publié le 18/06/2019

Vivendi Brand Marketing réalisera des études et fournira des conseils en stratégie aux grandes entreprises et marques qui cherchent à répondre à l'appétence grandissante des consommateurs...