En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 963.24 PTS
+0.78 %
4 952.0
+0.87 %
SBF 120 PTS
3 960.07
+0.92 %
DAX PTS
11 228.37
+1.46 %
Dowjones PTS
24 607.53
+0.58 %
6 618.13
+1.40 %
1.141
+0.36 %

La Bourse de Paris reste bien orientée après l'emploi américain

| AFP | 218 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris reste toujours bien orientée à la mi-journée
La Bourse de Paris reste toujours bien orientée à la mi-journée ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris restait toujours bien orientée vendredi à la mi-journée (+1,31%), après avoir pris connaissance du rapport sur l'emploi américain, sur fond d'accalmie dans le dossier sino-américain.

A 13H59 (12H59 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 66,61 points à 5.152,39 points, dans un volume d'échanges de 1,7 milliard d'euros. La veille, il avait clôturé en léger repli (-0,15%).

La cote parisienne gardait une très bonne tenue après une ouverture en nette hausse.

De son côté, Wall Street se préparait à une ouverture contrastée. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average montait de 0,98%, celui de l'indice élargi S&P grimpait de 0,67%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, cédait 0,10%.

"Jusqu'à présent, la réaction du marché a été assez modérée", après la publication du rapport sur l'emploi américain pour le mois d'octobre, a observé dans une note Neil Wilson, analyste pour Markets.com.

Le taux de chômage américain est resté stable en octobre à 3,7% mais les créations d'emplois ont rebondi davantage que prévu tandis que la croissance des salaires s'accélère, selon des données publiées par le département du Travail.

L'évolution du taux de chômage "réaffirme l'opinion selon laquelle le resserrement du marché du travail commence à se traduire par des salaires plus élevés et renforcera encore les arguments en faveur du maintien par la Réserve fédérale de la trajectoire actuelle des hausses".

Malgré le passage de l'ouragan Michael en Floride, les créations d'emplois ont atteint 250.000 après les 118.000 d'août (révision en baisse), dépassant les prévisions des analystes qui tablaient sur 185.000 créations.

"Tout chiffre au-delà de 200.000 emplois serait une véritable victoire pour le président Trump", ont estimé dans une note les analystes de Mirabaud Securities Genève, un peu avant la publication du rapport américain.

"Le mois passé a été marqué par le passage de l'ouragan Florence ce qui avait fait baisser les chiffres à un rythme de 134.000 embauches", ont-ils rappelé.

Les salaires ont, quant à eux, enregistré une hausse de 0,18% par rapport à septembre. Sur un an, la croissance des salaires s'est accélérée à 3,1%, soit un rythme bien supérieur à celui de l'inflation. Il s'agit en outre du rythme le plus rapide depuis avril 2009, a précisé le département du Travail.

Le déficit commercial des États-Unis s'est une nouvelle fois creusé en septembre, sous l'effet d'un déficit record des importations en provenance de Chine, selon des données publiées vendredi par le département du Commerce.

Parmi les autres indicateurs et toujours aux États-Unis, le marché prendra connaissance des commandes industrielles pour septembre.

En parallèle, les investisseurs gardaient un œil attentif au dossier sino-américain. La veille, Donald Trump avait indiqué avoir eu une "très bonne conversation" au téléphone avec son homologue chinois sur le sujet épineux du commerce, ainsi que sur la Corée du Nord avec qui Washington a engagé des discussions historiques.

Les États-Unis et la Chine se livrent une guerre commerciale sans merci depuis des mois, à coups de taxes douanières, suscitant des inquiétudes pour l'économie mondiale.

Du côté des valeurs, les titres les plus chahutés par les tensions commerciales connaissaient une belle embellie, en particulier ceux du secteur automobile et du luxe.

Plastic Omnium s'adjugeait 8,66% à 26,60 euros, Faurecia 8,47% à 47,11 euros, Valeo 7,14% à 29,55 euros, Trigano 6,52% à 95,60 euros et Michelin 3,05% à 93,34 euros. Parmi les constructeurs, Renault avançait de 2,74% à 67,78 euros et Peugeot de 4,08% à 21,66 euros.

Le secteur du luxe tirait également l'indice vers le haut. LVMH bondissait de 8,70% à 278,50 euros et Kering de 6,17% à 423,60 euros.

Wendel prenait 2,80% à 117,30 euros au lendemain de l'annonce de la cession de la totalité du capital de la firme pétrolière japonaise Nippon Oil Pump (NOP), pour un montant évalué à 85 millions d'euros.

  1. Euronext CAC 40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Le monde de l'aéronautique est en perpétuelle évolution...

Publié le 21/11/2018

Bernin, le 21 novembre 2018       INFORMATION RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL       (Article L. 233-8 II du Code…

Publié le 21/11/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 21/11/2018

Par courrier reçu le 21 novembre 2018 par l'AMF, la société de droit canadien Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB) a déclaré à l'Autorité...

Publié le 21/11/2018

A moins de 24 heures d'une réunion extraordinaire du conseil d'administration du constructeur japonais, certains membres refuseraient de se prononcer sur l'éviction de son Président...