En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
+0.04 %

La Bourse de Paris reprend confiance (+1,32%) à la mi-journée

| AFP | 273 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris rebondissait nettement (+1,32%) mercredi à mi-séance, regagnant une partie du terrain perdu ces derniers jours sur fond de regain des tensions commerciales, après des informations selon lesquelles la perspective d'un accord sino-américain restait d'actualité.

A 13H25 (12H25 GMT), l'indice CAC 40 montait de 75,65 points à 5.802,87 points, dans un volume d'échanges de 1,2 milliards d'euros. La veille, il avait fini sur un net recul de 1,03%.

La cote parisienne a ouvert proche de l'équilibre, avant de reprendre du poil de la bête dans la matinée, mettant fin à deux jours d'importantes pertes.

Wall Street s'apprêtait de son côté à ouvrir dans le vert. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 0,59%, celui sur l'indice élargi S&P 500 0,51% et celui sur le Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,64%.

"Contre toute attente, la Bourse rebondit fortement ce matin sur une note de Bloomberg, citant des sources proches des discussions, selon lesquelles les Etats-Unis et la Chine se rapprochent d'un accord malgré les déclarations du président Trump", a indiqué dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Les marchés boursiers, qui avaient capitalisé ces dernières semaines sur la proximité d'un accord, au moins partiel, entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce, ont violemment déchanté lundi et mardi après des déclarations de Donald Trump.

Le président américain, qui a en outre ouvert de nouveaux fronts commerciaux contre l'Argentine, le Brésil et la France, a laissé entendre que la signature d'un tel accord pourrait attendre l'élection américaine de novembre 2020.

"Les investisseurs ou plutôt les algorithmes, qui anticipaient la conclusion d'un accord sino-américain de phase 1 d'ici la fin de l'année, se sont ajustés à ces nouveaux éléments", a poursuivi M. Pichard.

En matière d'indicateurs, la tableau était mitigé après des données sur l'activité dans les services contrastées selon les régions.

En Chine, l'activité dans les services a bondi le mois dernier à son plus haut depuis sept mois grâce en partie à la croissance des nouvelles commandes à l'export, selon un indice indépendant publié mercredi.

En France en revanche, la croissance de l'activité du secteur privé a finalement ralenti en novembre, illustrant une décélération dans le secteur des services, tandis qu'elle s'est contractée au Royaume-Uni, selon des données du cabinet IHS Markit.

Outre-Atlantique ce même indicateur (ISM) est encore attendu, de même que les créations d'emplois dans le secteur privé (enquête ADP).

Elior porté par ses perspectives

Côté valeurs, Elior bondissait de 8,05% à 12,08 euros, soutenu par de bons résultats sur son exercice décalé 2018/2019 et l'annonce de perspectives supérieures aux attentes.

A l'inverse, Orange perdait 4,63% à 13,71 euros. Le groupe va constituer des sociétés d'infrastructures qui détiendront les tours et antennes de ses réseaux mobiles et dont le capital pourra éventuellement être ouvert à des investisseurs, selon un nouveau plan stratégique.

Ubisoft profitait (+5,62% à 57,84 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "surperformer", contre "neutre" auparavant, par Morgan Stanley.

Soitec montait de 3,52% à 94,05 euros. Le directeur général du fabricant de matériaux pour semi-conducteurs, Paul Boudre, a indiqué dans une interview à Bloomberg qu'il prévoyait de tripler ses ventes en cinq ans.

Airbus gagnait 3,08% à 127,88 euros, soutenu par l'annonce mardi d'une commande de 50 Airbus A321 XLR, un avion de capacité moyenne, afin de remplacer des Boeing vieillissants, par la compagnie aérienne United Airlines.

Thales progressait de 1,58% à 87,42 euros après l'annonce d'un contrat d'environ 153 millions d'euros pour fournir différents équipements de supervision et de communication au nouveau tronçon sud-ouest du métro automatique de Sydney.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2019/2020, les discussions engagées avec les créanciers du Groupe afin de restructurer les dettes se sont poursuivies, avec différentes avancées positives...

Publié le 13/12/2019

L'action Digigram est sur un dernier cours de 0,61 euro...

Publié le 13/12/2019

Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de +2,8% avec un total de 99,9 millions de passagers...