En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 029.72 PTS
-0.54 %
6 019.00
-0.64 %
SBF 120 PTS
4 769.97
-0.5 %
DAX PTS
13 579.33
-0.62 %
Dow Jones PTS
28 992.41
-0.78 %
9 446.69
-1.88 %

La Bourse de Paris renoue avec son niveau (+0,43%) d'avant la crise du coronavirus

| AFP | 288 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris restait bien orientée mercredi à mi-séance (+0,43%), dans un marché optant résolument pour l'optimisme sur fond de craintes moindres autour du coronavirus chinois.

A 13H57 (12H57 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 25,89 points à 6.080,65 points, dans un volume d'échanges de 1,3 milliard d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,65%.

La cote parisienne a ouvert sur une légère avance et a maintenu ce cap haussier par la suite.

De son côté, Wall Street s'orientait également vers une ouverture positive. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average avançait de 0,37%, celui de l'indice élargi S&P 500 de 0,30% et celui du Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,38%.

"Les statistiques économiques mieux orientées et les espoirs, bien que fragiles, d'un essoufflement de l'épidémie de coronavirus avec un nombre de cas recensés en Chine tendant à reculer, contribuent à faire revenir les investisseurs vers les marchés actions", a souligné dans une note Franklin Pichard, le directeur général de Kiplink Finance.

Selon lui, "le sentiment de fond des intervenants devrait encore rester positif".

Le coronavirus, officiellement baptisé "Covid-19", a fait plus de 1.100 morts selon un dernier bilan publié mercredi, mais le nombre de nouveaux cas est en recul.

Dans leur bulletin quotidien, les autorités sanitaires chinoises ont en effet fait état de 2.015 nouveaux cas de contamination, soit une baisse par rapport à mardi (2.478) et lundi (3.062).

Selon Zhong Nanshan, un scientifique chinois de premier plan, l'épidémie devrait connaître un pic "d'ici la mi ou la fin février". Un diagnostic partagé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS): "Si nous investissons maintenant, nous avons une chance réaliste de stopper cette épidémie", a déclaré son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"Les opérateurs restent confiants mais une certaine dose de prudence se fait tout de même sentir", a abondé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique à Saxo Banque.

Du côté des indicateurs, les investisseurs auront peu de données à se mettre sous la dent.

Ils suivront néanmoins la deuxième audition du patron de la Réserve fédérale Jerome Powell sur la politique et les prévisions monétaires, cette fois devant le Sénat américain.

La veille, devant la Chambre des représentants, M. Powell s'est félicité de l'état de l'économie américaine et d'une politique monétaire adéquate, tout en évoquant les risques que fait courir le nouveau coronavirus.

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde a quant à elle souligné mardi devant le Parlement européen que la politique monétaire ne devait pas être le seul moyen de soutenir l'économie.

Bic en queue de peloton

Sur le front des valeurs, les résultats d'entreprises continuaient d'animer la cote.

Kering progressait de 2,70% à 577,90 euros, tiré par des ventes et une marge record en 2019 grâce à l'Asie et à son fleuron Gucci. Le groupe a toutefois indiqué enregistrer "une forte baisse" de ses ventes en Chine continentale en raison de l'épidémie de coronavirus, mais a dit rester "confiant" face à ce type "d'aléas",

Bic plongeait de 8,38% à 59,60 euros, affecté par des résultats 2019 plus faibles qu'initialement prévu, en raison d'un environnement volatil qui a pénalisé ses principaux produits, et par des perspectives en demi-teinte pour 2020.

Rubis se repliait de 3,07% à 55,20 euros, sans profiter d'un chiffre d'affaires 2019 en hausse, tiré par son activité principale.

Amundi reculait de 2,14% à 75,55 euros en dépit d'un bénéfice net supérieur aux attentes et d'une collecte record, les investisseurs s'attardant surtout sur des commissions de gestion ressorties en dessous du consensus et le fait que la collecte a surtout été tirée par un mandat institutionnel en Inde.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2020

Une petite erreur s'est glissée dans le titre de notre dépêche précédente à propos de Mediawan. Mediawan a nommé Victoire Grux et non Victoria Grux au poste de directrice de la…

Publié le 21/02/2020

DLSI Groupe a publié un chiffre d'affaires consolidé 2019 en hausse de 1,8% à 234,4 millions d'euros. Le spécialiste des prestations de travail temporaire précise dans son communiqué que…

Publié le 21/02/2020

L'international progresse de 8,7% sur l'exercice

Publié le 21/02/2020

IMPLANETLe spécialiste des implants vertébraux et des implants chirurgicaux du genou publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsYMAGISLe spécialiste des technologies numériques pour l'industrie…

Publié le 21/02/2020

DBV Technologies vient d'annoncer que la FDA avait indiqué que la réunion du Comité Consultatif sur les produits allergènes se tiendra le 15 mai 2020 pour discuter de la demande de licence de…