En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 784.33 PTS
+0.64 %
4 783.0
+0.62 %
SBF 120 PTS
3 797.44
+0.56 %
DAX PTS
10 807.86
+0.62 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.00 %
1.140
+0.29 %

La Bourse de Paris proche de l'équilibre avant le sommet sur le Brexit (+0,11%)

| AFP | 307 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris était proche de l'équilibre vendredi à la mi-journée (+0,11%), les investisseurs demeurant prudents en l'absence d'actualité majeure, dans l'attente d'un sommet crucial qui doit valider l'accord sur le Brexit.

À 13H30 (12H30 GMT), l'indice CAC 40 prenait 5,06 points à 4.943,20 points dans un volume d'échanges de 835 millions d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,75%.

Après avoir ouvert proche de l'équilibre, la cote parisienne ne s'en est guère éloignée.

De son côté, Wall Street se préparait à ouvrir dans le rouge, pour une séance raccourcie. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 0,56%, celui de l'indice élargi S&P 0,42% et celui du Nasdaq, à dominante technologique, 0,46%.

"Les opérateurs ont bien réagi à l'annonce de la veille, au fait que le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE) sont parvenus à un accord", a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

L'UE et le Royaume-Uni ont en effet trouvé jeudi un accord provisoire sur la relation "ambitieuse" qu'ils espèrent bâtir après le Brexit.

Toutefois, à deux jours du sommet qui doit sceller cet accord, les tractations se poursuivaient, notamment autour de la question du statut de Gibraltar.

L'Espagne a ainsi menacé de s'opposer à tout accord si elle n'obtenait pas que soit inscrit noir sur blanc qu'elle disposerait d'un droit de veto sur les négociations futures concernant Gibraltar.

En outre, la question du budget italien demeurait en toile de fond et alimentait la prudence.

La coalition populiste au pouvoir a réaffirmé jeudi sa volonté de maintenir son budget 2019 en l'état, malgré un nouveau rejet de ce dernier par la Commission européenne.

Par ailleurs, "la volatilité devrait être faible aujourd'hui (vendredi), étant donné que de nombreux acteurs de marché américains seront en vacances puisque c'était Thanksgiving hier", a noté M. Madden.

- Renault dans le vert -

Du côté des indicateurs, l'Office fédéral des statistiques Destatis a confirmé vendredi le recul de 0,2% du PIB allemand au troisième trimestre.

En zone euro, la croissance du secteur privé a atteint en novembre son plus bas niveau depuis près de quatre ans, selon l'indice PMI composite du cabinet IHS Markit.

Les investisseurs restaient dans l'attente de la confiance des consommateurs aux États-Unis pour le mois de novembre.

En matière de valeurs, Renault reprenait des couleurs (+3,87% à 61,39 euros), à l'issue d'une semaine agitée. Jefferies a notamment relevé sa recommandation à "acheter" contre "maintenir" précédemment.

Le directeur général Thierry Bolloré, qui assume la direction de l'entreprise après l'arrestation de son PDG Carlos Ghosn au Japon, a assuré vouloir "préserver les intérêts de Renault" et l'alliance avec sa filiale japonaise Nissan.

Les valeurs pétrolières baissaient dans le sillage des cours du pétrole, qui ont atteint leur plus bas niveau en un an, dans un marché craignant la surabondance. Total perdait 1,57% à 48,29 euros et TechnipFMC 2,40% à 19,92 euros.

Saint-Gobain prenait 1,86% à 31,71 euros, soutenu par l'annonce de la cession de 200 millions d'euros d'actifs détenus en Chine.

Eramet bondissait de 13,60% à 76,00 euros, profitant du relèvement de sa recommandation de "sous-performance" à "surperformance" par BofAML.

Parrot chutait de 50,70% à 1,75 euros, pénalisé par l'annonce de la suppression d'une centaine d'emplois, en raison d'une "forte baisse" du marché grand public, qui contrarie ses espoirs de redressement commercial.

Neoen progressait de 2,07% à 19,76 euros, après avoir annoncé la mise en service d'une centrale solaire en Australie, présentée comme la plus grande du pays.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Le vaccin Dengvaxia® est approuvé en Europe pour la prévention de la dengue   Paris, France - Le 19 décembre 2018 - La Commission européenne a délivré une…

Publié le 19/12/2018

Plus forte baisse du SBF 120, Natixis perd 6,87% à 4,147 euros au lendemain d’un profit warning, dont l’impact a été amorti par la confirmation du versement d’un dividende exceptionnel de 1,5…

Publié le 19/12/2018

Une Model S de Tesla a pris feu à Los Gatos, en Californie, rapporte le site Electrek. L’incendie s’est déclaré peu après que le véhicule ait été remorqué à un garage pour un changement…

Publié le 19/12/2018

Alors que le constructeur français a dernièrement demandé à son partenaire la tenue d'une assemblée générale extraordinaire des actionnaires afin de discuter de la gouvernance et d'autres…

Publié le 19/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est orienté à la hausse, soutenu par une oblique haussière depuis la mi-octobre. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50…