En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 877.02 PTS
+1.72 %
4 877.50
+1.79 %
SBF 120 PTS
3 891.41
+1.82 %
DAX PTS
11 194.09
+2.52 %
Dowjones PTS
24 579.19
+0.86 %
6 786.36
+1.01 %
1.136
-0.27 %

La Bourse de Paris proche de l'équilibre (-0,12%) en attendant la Fed

| AFP | 360 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris était en quête de direction (-0,12%) mardi à mi-séance, les investisseurs rechignant à se positionner avant une décision de la Fed mercredi, dans un contexte toujours marqué par des craintes sur la croissance.

A 13H43 (12H43 GMT), l'indice CAC 40 reculait de 5,84 points à 4.794,03 points, dans un volume d'échanges de 1,3 milliard d'euros. La veille, il avait fini en nette baisse de 1,11%.

La cote parisienne, après une ouverture en baisse, a progressivement limité ses pertes pour finalement osciller autour de l'équilibre.

De son côté, Wall Street se préparait à rebondir à l'ouverture, après avoir fortement chuté la veille. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average montait de 0,39%, celui de l'indice élargi S&P progressait de 0,43% tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, prenait 0,60%.

"C'est l'inquiétude vis-à-vis de la croissance mondiale et la poursuite du resserrement des politiques monétaires qui plombe actuellement les marchés", a analysé dans une note Franklin Pichard, directeur général chez Kiplink Finance. "Ils vont connaître un regain de volatilité jusqu'à mercredi alors que (le président de la Fed) Jerome Powell s'exprimera sur la conjoncture pour 2019", a-t-il ajouté.

Malgré les interventions de Donald Trump, les marchés s'attendent à ce que le Comité monétaire de la Fed (FOMC) relève à l'issue d'une réunion de deux jours, mardi et mercredi, les taux d'intérêt au jour le jour pour la quatrième fois cette année.

Le président américain a mis en garde mardi la Banque centrale américaine contre "une nouvelle erreur", après avoir déjà appelé lundi l'institution à ne pas relever ses taux d'intérêt.

La Fed cherche à prévenir la surchauffe d'une économie dopée par les réductions d'impôts de l'administration Trump alors que l'inflation a atteint la cible de 2% et que le taux de chômage est au plus bas depuis 1969, à 3,7%.

"Entre critiques de Donald Trump ou encore interrogations sur la croissance, les commentaires (du président de la Fed) Jerome Powell seront scrutés à la lettre", ont estimé pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

Sur le front du Brexit, la Première ministre britannique Theresa May réunit ce mardi ses principaux ministres pour accélérer les préparatifs en prévision d'une éventuelle sortie de l'Union européenne sans accord, à une centaine de jours du Brexit le 29 mars prochain.

"Au Royaume-Uni, la guerre fait rage entre les parlementaires autour du Brexit et Theresa May. L'opposition lui reprochant de refuser de faire voter son texte, ce que la Première ministre a annoncé vouloir faire la semaine du 14 janvier", a indiqué M. Pichard.

De son côté, le discours du président chinois Xi Jinping à l'occasion de la célébration des 40 ans de réformes économiques du pays, faute de mentionner de nouvelles mesures de relance économique, n'a pas permis aux Bourses asiatiques de rebondir.

Getlink tiré par Eiffage

En matière d'indicateurs, le moral des entrepreneurs allemands a de nouveau baissé en décembre à 101,0 points, contre 102,0 points le mois précédent, dans un contexte d'incertitudes internationales, selon le baromètre Ifo publié mardi.

Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements et les permis de construire pour novembre complèteront l'agenda.

Sur le tableau des valeurs, Getlink (ex-Eurotunnel) montait de 4,48% à 11,89 euros, profitant de l'annonce de l'entrée au capital du groupe de BTP et de concessions Eiffage (+0,17% à 72,38 euros), à hauteur de 5,03% pour un investissement de 307,5 millions d'euros financé "sur sa trésorerie disponible".

Le secteur de l'automobile se reprenait, à l'instar de Faurecia (+3,69% à 31,74 euros), Valeo (+2,70% à 24,72 euros), Plastic Omnium (+2,47% à 19,29 euros), Peugeot (+1,60% à 18,29 euros), Renault (+0,93% à 55,17 euros) ou encore Michelin (+1,09% à 86,80 euros).

L'agence de notation S&P Global Ratings a par ailleurs attribué mardi la note "BBB-" au groupe PSA, assortie d'une perspective stable, saluant sa "performance solide cette année", une "structure des coûts allégée" et le "redressement réussi" d'Opel-Vauxhall.

Figeac Aero gagnait 4,52% à 11,56 euros, fort de la confirmation mardi de ses objectifs annuels malgré une baisse de son bénéfice net au premier semestre de son exercice décalé 2018/19, à 9,2 millions d'euros.

Carmat progressait de 2,65% à 23,20 euros après que le groupe a annoncé lundi un accord de prêt de 30 millions d'euros de la part de la Banque européenne d'investissement, destiné à soutenir la société française prévoyant de lancer sa prothèse de coeur intégral sur le marché européen dès l'an prochain.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Chargeurs gagne 2,57% à 19,19 euros, après avoir annoncé une nouvelle organisation pour son pôle Technical Substrates, et précisé ses ambitions pour 2021, où il anticipe notamment franchir 100…

Publié le 18/01/2019

Schlumberger a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 538 millions de dollars, ou 39 cents par action, contre une perte de 2,26 milliards, ou 1,63 dollar par action, un an plus…

Publié le 18/01/2019

GameStop, le premier distributeur mondial de jeux vidéo, a enregistré des ventes meilleures que prévu en fin d’année. Sur la période de 9 semaines s’étant achevée le 5 janvier, ses revenus…

Publié le 18/01/2019

IDI, groupe coté spécialiste du capital investissement, a pris une participation minoritaire dans Group Label pour un investissement en fonds propres de 12 millions d’euros. Group Label…

Publié le 18/01/2019

Neopost annonce la nomination de Martha Bejar (57 ans), experte américaine dans le domaine des logiciels, en qualité d’administratrice indépendante au Conseil d`administration et ce, à compter…