En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

La Bourse de Paris finit en léger recul une semaine sans relief (-0,17%)

| AFP | 521 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris sans direction à mi-séance
La Bourse de Paris sans direction à mi-séance ( / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en léger recul vendredi (-0,17%) une semaine sans relief, où les investisseurs ont évité toute prise de risque face à un contexte géopolitique incertain et aux premiers résultats de sociétés américaines.

L'indice CAC 40 a perdu 9,07 points à 5.351,74 points dans un volume d'échanges faible de 2,9 milliards d'euros. La veille, il avait fini stable (-0,03%).

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a reflué de 0,15%. Depuis le 1er janvier ses gains atteignent 10,07%.

La cote parisienne a passé la majorité de la séance proche de l'équilibre, à l'instar des jours précédents. Depuis quasiment deux semaines, l'indice reste coincé dans un couloir entre 5.340 et 5.380 points.

"Le marché est un peu hermétique aux nouvelles ces derniers temps et il reste atone", a observé auprès de l'AFP Guillaume Garabédian, responsable de la gestion conseillée chez Meeschaert Gestion Privée.

Et pourtant la séance était riche en actualités, en particulier côté américain avec le démarrage de la saison des résultats et des banques qui ont peiné à convaincre malgré des chiffres supérieurs aux attentes jeudi de JPMorgan et Citigroup.

Bank of America a dégagé son plus gros bénéfice depuis 11 ans tandis que Wells Fargo a en revanche annoncé avoir inscrit dans ses comptes une provision de 1 milliard de dollars liée à des contentieux en cours, ce qui a fortement plombé son bénéfice au troisième trimestre.

Sur le plan des indicateurs, le principal rendez-vous de la journée était aussi attendu aux Etats-Unis, avec les chiffres de l'inflation en septembre, qui a accéléré légèrement en incluant les prix de l'énergie et de l'alimentation mais qui a été inférieure aux attentes en les excluant.

Les ventes de détail ont de leur côté rebondi nettement pour le même mois.

"Ces deux chiffres se sont un peu contrebalancées. Les premiers allant plutôt dans le sens d'un ralentissement de la normalisation monétaire et les seconds dans l'autre sens" et ils n'ont au final pas changé la donne, a expliqué M. Garabédian.

- Secteur bancaire pénalisé -

Les investisseurs ont également été dans l'attente d'une intervention du président américain Donald Trump, qui a affirmé jeudi que l'Iran n'avait pas respecté "l'esprit" de l'accord conclu entre Téhéran et les grandes puissances sur son programme nucléaire. D'après le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, il devrait annoncer la "non-certification" des engagements de l'Iran tout en ne quittant pas cet accord.

Selon M. Garabedian, "le prochain moteur pour les marchés européens sera la publication des résultats d'entreprises".

Sur le front des valeurs, le secteur bancaire a pâti de la morosité autour des banques américaines, Société Générale perdant 2,20% à 47,32 euros, BNP Paribas 0,84% à 66,05 euros et Crédit Agricole 1,14% à 14,78 euros.

ArcelorMittal a bénéficié largement (+7,37% à 24,63 euros) du relèvement par Deutsche Bank de ses estimations sur le secteur minier.

Airbus a reculé de 1,23% à 77,20 euros tandis que Air France a cédé 1,13% à 13,18 euros. L'autorité américaine de l'aviation civile a publié une directive urgente ordonnant une inspection visuelle des moteurs fabriqués par Engine Alliance (EA) équipant des Airbus A380 après l’incident en vol qui a affecté un appareil d'Air France fin septembre.

Faurecia a perdu 2,13% à 60,61 euros, sans bénéficier de l'annonce d'un chiffre d'affaires au troisième trimestre de 4,5 milliards d'euros, en hausse de 6,6% par rapport à l'an passé.

Virbac a été pénalisé (-1,33% à 118,90 euros) par une chute de 10,9% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, à 192,7 millions d'euros.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…