En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 069.35 PTS
-0.39 %
6 072.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 799.31
-0.26 %
DAX PTS
13 744.21
-0.01 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0.29 %
1.083
+0.05 %

La Bourse de Paris démarre la semaine sur la défensive (-0,20%)

| AFP | 307 | 5 par 1 internautes
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris évoluait légèrement dans le rouge (-0,20%) lundi matin, après avoir nettement progressé la semaine précédente, dans une séance qui s'annonce calme faute d'indicateurs majeurs, les investisseurs suivant surtout les derniers développements autour du coronavirus.

A 09H19, l'indice CAC 40 cédait 12,1 points à 6.017,59 points. Vendredi, il avait fini en léger repli de 0,14%.

"Ce lundi sera calme sur les marchés en l'absence de statistiques de premier plan en Europe et de statistiques tout court aux Etats-Unis", a estimé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"Le net rebond la semaine passée du CAC 40 ne s'explique ni par les indicateurs macroéconomiques ni par les résultats d'entreprises", a relevé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Ce sont les injections de liquidité massives par la banque centrale chinoise qui rassurent les opérateurs et réduisent la perception du risque lié au coronavirus", une thématique à laquelle "le marché s'est habitué", "comme ce fut le cas avec la guerre commerciale", a-t-il complété.

"Nous sommes face à des marchés qui restent fondamentalement, sur le long terme, stimulés par les banques centrales", selon lui.

Les investisseurs devraient toutefois garder un oeil sur les derniers développements concernant la propagation du nouveau coronavirus au moment où la Chine devrait connaître un semblant de reprise du travail.

"Est-ce que les usines chinoises vont reprendre progressivement leur activité ou bien les autorités vont-elles encore demander, la plupart du temps, une prolongation de la mise à l'arrêt (...) ?", s'interroge M. Le Liboux.

Deux semaines et demi après le congé du Nouvel an chinois, le pays reste largement paralysé par la psychose de la pneumonie virale, qui a fait 908 morts en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), où le nombre des personnes infectées dépasse les 40.000, selon le dernier bilan établi lundi par les autorités.

Du côté des indicateurs, l'inflation en Chine s'est emballée en janvier, chauffée par la forte envolée des prix alimentaires, alors que les mesures drastiques prises pour endiguer l'épidémie du coronavirus désorganisent les transports de biens agricoles à travers le pays.

La croissance économique française devrait quant à elle rebondir au premier trimestre 2020 à 0,3%, après son recul du dernier trimestre 2019, selon une première estimation dévoilée lundi par la Banque de France.

Sur le front des valeurs, Air France-KLM se repliait de 0,63% à 8,79 euros, sans profiter d'une hausse de 2,2% du nombre de passagers transportés en janvier sur un an, l'Asie affichant une progression de 3,8% malgré la suspension à la fin du mois des vols vers Wuhan, épicentre de la crise du coronavirus en Chine.

Axa grappillait 0,26% à 24,88 euros après que l'assureur français a conclu un accord avec son homologue autrichien Uniqa afin de lui céder ses activités en Europe centrale et orientale pour un milliard d'euros.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/02/2020

La baisse du prix de vente moyen et de la production influent sur le chiffre d'affaires de Total Gabon...

Publié le 14/02/2020

GECI International évoque des "divergences stratégiques"...

Publié le 14/02/2020

Le fabricant de puces graphiques a annoncé des résultats meilleurs que prévu au 4e trimestre 2019.

Publié le 14/02/2020

Après un 1er semestre contrasté en termes de performances, CS Group a su se mobiliser sur le 2e semestre...

Publié le 14/02/2020

FAURECIAL'équipementier automobile publiera ses résultats 2019ICADELe groupe immobilier publiera (avant-Bourse) ses résultats 2019LYSOGENELa biotech publiera son chiffre d'affaires annuelsource :…