En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 862.10 PTS
-0.28 %
4 860.00
-0.28 %
SBF 120 PTS
3 880.18
-0.22 %
DAX PTS
11 138.20
-0.60 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
+0.00 %

La Bourse de Paris s'enfonce dans le rouge, en perdant 0,80%

| AFP | 698 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018.
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018. ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris évoluait dans le rouge vendredi matin (-0,80%), influencée par la clôture dispersée de Wall Street, les investisseurs revenant à davantage de prudence après le rebond lié au résultat des élections américaines de mi-mandat.

A 09H35, l'indice CAC 40 perdait 41,28 points à 5.090,17 points. La veille, il avait fini en petit repli de 0,13%.

Cette ouverture s'inscrit "dans le sillage des prises de bénéfice sur le marché américain et avant une (petite) échéance des options", ont estimé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les investisseurs semblent revenir à davantage de prudence, après avoir fait grimper les indices, soulagés par le résultat des élections américaines de mi-mandat marquées par la prise de contrôle des démocrates à la Chambre des représentants tandis que le Sénat restait ancré du côté républicain.

Plusieurs sujets d'incertitudes restaient d'actualité, notamment la question du budget italien, qui engendre des tensions entre l'Italie et les instances européennes.

Le gouvernement italien a notamment fustigé jeudi les prévisions économiques de la Commission européenne, bien plus pessimistes que les siennes.

Les acteurs de marché suivaient également de près l'évolution des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. L'administration américaine reçoit vendredi deux hauts responsables chinois pour une rencontre qui devrait permettre de dire si l'heure est bien à l'apaisement, trois semaines avant un tête-à-tête attendu entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping en marge du G20.

Du côté des indicateurs, la production industrielle française a reculé de 1,8% en septembre.

La Chine a pour sa part indiqué que les prix à la production étaient tombés à leur plus bas niveau en octobre depuis sept mois, confirmant le ralentissement de l'activité dans le pays.

Les investisseurs restaient dans l'attente de la première estimation du PIB du Royaume-Uni pour le troisième trimestre et de l'indice de confiance des consommateurs aux Etats-Unis pour novembre (préliminaire, université du Michigan).

En matière de valeurs, le luxe était mal orienté. Kering perdait 2,92% à 395,40 euros, LVMH 2,53% à 264,15 euros et Hermès 1,63% à 487,90 euros.

JCDecaux lâchait 4,89% à 29,20 euros, bénéficiant de la hausse de 6,2% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre à 867,7 millions d'euros.

Eurazeo ne parvenait pas à profiter (-1,22% à 64,85 euros) de la nette hausse de ses recettes au troisième trimestre, liée à une forte dynamique dans tous ses métiers.

Groupe Flo montait de 6,47% à 0,26 euros, bénéficiant d'un chiffre d'affaires en hausse de 4,8% au troisième trimestre, porté par les fruits de sa politique de relance.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Saint-Gobain aurait chargé Goldman Sachs d’organiser la cession de son activité distribution de bâtiment en Allemagne, Raab Karcher, dans le cadre du programme de cessions d’actifs non…

Publié le 21/01/2019

Lundi 21 janvier8h00 en en AllemagnePrix à la production en décembre14h00 en SuissePerspectives économiques mondiales du FMIMardi 22 janvier11h00 en AllemagneIndice ZEW du sentiment des…

Publié le 21/01/2019

Le London Stock Exchange envisage de lancer une offre concurrente à celle d’Euronext sur la Bourse norvégienne, Oslo Børs, affirme le journal britannique, Evening Standard. L’opérateur de la…

Publié le 21/01/2019

HERMES INTERNATIONAL                                                                  21/01/2019        Bilan…

Publié le 21/01/2019

Paris, le 21 janvier, 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, lance aujourd'hui sa nouvelle solution Evidian SafeKit 100% logicielle, qui assure aux…