En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 797.36 PTS
-0.05 %
4 793.0
+0.01 %
SBF 120 PTS
3 805.27
-0.18 %
DAX PTS
10 811.04
+0.36 %
Dowjones PTS
23 592.98
-2.11 %
6 448.39
+0.00 %
1.138
+0.28 %

La Bourse de Paris ouvre en recul de 0,34%

| AFP | 416 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a ouvert en recul mardi (-0,29%), lestée par des prises de bénéfices, après un début de semaine et de mois très dynamique grâce à la pause dans les hostilités commerciales sino-américaines.

A 09H18, l'indice CAC 40 perdait 14,41 points à 5.039,57 points. La veille, il avait fini en hausse de 1%.

Les indices européens sont "en mode de prise de bénéfices après" le bond de la veille généré par la trêve commerciale, comme l'avait anticipé les experts de Mirabaud Securities Genève.

La trêve commerciale entre la Chine et les États-Unis donne pour la première fois l'espoir de parvenir à de nouvelles règles d'échanges entre les deux géants mais il faut que "des progrès concrets" interviennent dans les trois mois, a d'ailleurs affirmé le ministre des Finances américain, Steven Mnuchin.

Mais, "on le sait, les anticipations font que les investisseurs vont rapidement passer à d'autres sujets, parmi lesquels: le nombre de hausse de taux d'intérêt aux États-Unis à attendre en 2019, la croissance américaine, l'évolution du prix du baril de pétrole, la situation politique en Italie ou encore l'avenir du Brexit", ont complété les experts de Mirabaud.

"Le CAC 40 devrait rapidement revenir au voisinage des 5.000 points", dans un contexte européen, "toujours marqué par une absence de persistante de visibilité", a souligné pour sa part Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les investisseurs ont encore en effet de nombreux dossiers devant eux, à commencer par le Brexit, sur lequel les députés britanniques vont commencer à débattre mardi, avant un vote historique le 11 décembre qui déterminera l'avenir de leur pays et celui de leur Première ministre.

Concernant la politique monétaire américaine, les investisseurs ont pris connaissance des dernières déclarations du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell, qui a exprimé des doutes lundi sur le fait que la hausse des salaires des moins favorisés, observée récemment aux États-Unis, puisse se poursuivre.

Et pour compléter le tableau, juste avant l'ouverture des marchés, le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a promis un nouveau budget "dans les prochaines heures", dans le but d'éviter une procédure d'infraction à son pays.

Sur le terrain des valeurs, les titres les plus favorisés lundi par la trêve commerciale, relâchaient du terrain, comme Kering (-2,01% à 405,20 euros) ou LVMH (-1,16% à 260,20 euros) pour le luxe ou STMicroelectronics (-1,79% à 13,47 euros) côté semi-conducteurs.

L'automobile était de nouveau sous pression, en attendant une réunion des principaux constructeurs automobiles allemands avec l'administration américaine à la Maison Blanche. Peugeot perdait 0,36% à 19,15 euros, Renault 0,91% à 61,30 euros.

Carmat s'élevait de 1,20% à 21,15 euros. La société qui développe un coeur artificiel intégral a annoncé la nomination de Jean-Pierre Garnier, un ancien PDG du géant pharmaceutique britannique GSK, à la présidence de son conseil d'administration, en remplacement de Jean-Claude Cadudal, démissionnaire.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Beijing (Pékin) - Artprice, suite à différentes dates invoquées par des tiers, se doit de préciser ce 18 décembre que le démarrage officiel de la commercialisation des…

Publié le 18/12/2018

A l'occasion de sa visite sur le campus de Polytechnique à Paris-Saclay pour inaugurer l'IPVF et signer la Chaire Trend X, Patrick Pouyanné, PDG de...

Publié le 18/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/12/2018

   CRÉDIT AGRICOLE S.A.       Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex…

Publié le 18/12/2018

   CRÉDIT AGRICOLE S.A.       Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex…