5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Bourse de Paris continue à ne prendre aucun risque

| AFP | 610 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris finit en baisse
La Bourse de Paris finit en baisse ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a clôturé en légère baisse (-0,48%) mardi, au terme d'une nouvelle séance marquée par l'attentisme, les investisseurs se montrant particulièrement prudents à l'approche du lancement de la saison des résultats aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a lâché 25,04 points à 5.140,60 points dans un faible volume d'échanges de 2,7 milliards d'euros. La veille, il avait progressé de 0,40%.

Après une ouverture en petite hausse, la cote parisienne a vu ses gains s'émousser, basculant dans le rouge en cours de matinée et s'y maintenant.

C'est une "séance purement d'été dans laquelle il n'y a pas de volume, il n'y pas d'idée directrice", a résumé auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille de Mirabaud France.

"Nous sommes un peu comme dans une étape de plat du Tour de France", a-t-il complété, même s'il y a "quand même devant nous des montagnes a gravir" avec l'intervention de Janet Yellen à compter de mercredi et surtout le lancement de la saison des résultats américains vendredi.

La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) doit en effet s'exprimer mercredi et jeudi devant le Congrès américain, dans un contexte où toute déclaration émanant des banques centrales est scrutée de près par les investisseurs en raison des incertitudes relatives à leur politique accommodante en voie de normalisation.

La prudence du marché était également renforcée à l'approche du lancement des résultats d'entreprises trimestriels et semestriels outre-Atlantique ce vendredi, journée où les banques américaines seront à l'honneur.

"Nous sommes extrêmement vigilants par rapport à la saison des résultats qui s'annonce peut-être un peu plus difficile aux Etats-Unis", avec des attentes qui "ne sont pas extraordinaires au niveau du secteur bancaire américain", a souligné M. Rozier.

Mais quoi qu'il en soit, nous y verrons "beaucoup plus clair à la sortie de la journée de vendredi", a-t-il ajouté.

- Agenda dégarni -

Du côté des indicateurs, l'agenda était particulièrement dégarni ce mardi.

Outre-Atlantique est toutefois attendu le rapport mensuel du département du Travail sur les offres d'emplois et la rotation des salariés en mai (JOLTS), un document suivi de près par la Fed.

Sur le front des valeurs, Sanofi a reculé de 0,64% à 83,36 euros après l'annonce de l'acquisition prochaine de Protein Sciences, société américaine spécialisée notamment dans les vaccins, pour un montant pouvant aller jusqu'à 750 millions de dollars, dont 650 millions de paiement initial.

GTT a fini dopé (+5,67% à 35,67 euros) par une commande du chinois Hudong Zhonghua Shipbuilding pour équiper quatre navires méthaniers d'une contenance totale de près de 700.000 m3.

Bourbon a été propulsé (+4,28% à 8,29 euros) par la conclusion d'une alliance avec le norvégien Kongsberg et le britannique Automated Ships pour participer à la réalisation d'un prototype de navire autonome.

Air Liquide a cédé en revanche 0,88% à 107,00 euros après avoir pris une participation, d'une ampleur non précisée, dans la start-up française Diabeloop, qui développe un pancréas artificiel électronique.

Orange a aussi souffert (-0,85% à 13,93 euros) alors que l'Arcep, le régulateur français des télécoms, a fait part de son intention d'imposer de nouvelles obligations au groupe en ce qui concerne l'offre de fibre optique aux entreprises.

Les foncières ont fini dans le rouge, pénalisées par la hausse des taux d'emprunt obligataires, à l'image d'Unibail-Rodamco (-1,31% à 210,75 euros), Klépierre (-1,18% à 34,90 euros) ou Mercialys (-1,38% à 16,84 euros).

Pour sa part, Vinci a été soutenu (+0,36% à 75,12 euros) par un début de recommandation à "acheter" par Deutsche Bank tandis que Schneider Electric a fini en petite hausse (+0,22% à 67,79 euros) après un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par Kepler Cheuvreux.

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS