En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 765.0
-
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.138
+0.12 %

La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,69%

| AFP | 455 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris rebondissait (+1,19%) vendredi matin, aidée par le redressement tardif de Wall Street la veille, effaçant une partie de la baisse de 3% de jeudi, causée par des craintes d'un nouvel enlisement du conflit commercial sino-américain.

A 09H26, l'indice CAC 40 gagnait 56,74 points à 4.837,20 points. La veille, il avait fini en très forte baisse de 3,32%.

"C'est l'une des spécialités boursières de l'Europe: les indices prennent plein pot la baisse de Wall Street dans un premier temps, s'autorisant même à chuter davantage puis récupèrent seulement une partie du terrain" quand les indices américains se reprennent, rappele une note du courtier Aurel BGC.

A Wall Street jeudi, le Dow Jones, n'a finalement cédé que 0,32% à 24.947,67 points, après avoir perdu jusqu'à 3,14% en cours de séance, dans le sillage de l'arrestation au Canada, sur demande des Etats-Unis, d'une haute dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei, suscitant l'ire de Pékin.

Les investisseurs américains ont en effet été rassérénés ensuite par un article du Wall Street Journal prédisant que la Réserve fédérale américaine (Fed) allait augmenter ses taux moins vite en 2019.

La Fed pourrait envisager de réduire le rythme de son cycle de relèvement des taux après décembre, a commenté Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Mais "tant que l'horizon boursier restera lourdement obscurci par le risque politique, avec une prédominance en ce moment de la guerre commerciale qui a franchi une nouvelle étape avec l'arrestation de la directrice financière de Huawei", un retour durable à la hausse de la Bourse est exclu, selon une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

A Vienne, l'Opep retrouve vendredi ses partenaires, dont la Russie, pour débattre d'une possible baisse commune de leur production de pétrole afin d'enrayer la chute des cours depuis deux mois, alors que le cartel a échoué jeudi à s'accorder sur le sujet.

Sur le front des valeurs, le secteur pétrolier souffrait sur fond de recul des cours du brut. TechnipFMC perdait 3,00% à 18,58 euros, Vallourec cédait 1,46% à 1,89 euros et CGG se repliait de 1,61% à 1,22 euros.

Les valeurs technologiques, en première ligne du décrochage des indices jeudi, regagnaient en revanche un peu du terrain perdu. Soitec montait de 1,35% à 49,60 euros tandis que STMicroelectronics prenait 0,78% à 12,21 euros et qu'Atos gagnait 2,66% à 69,46 euros.

Air France progressait de 1,16% à 9,27 euros alors qu'une nouvelle équipe a été élue jeudi à la tête du SNPL Air France, premier syndicat de pilotes au sein de la compagnie française, au moment où des négociations propres aux pilotes sont en cours avec la direction.

Vinci prenait 1,97% à 72,38 euros. Eurovia, sa filiale de travaux routiers a remporté dans le cadre d'un groupement un contrat de 403 millions de dollars (354 M EUR) aux Etats-Unis.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...