5 289.86 PTS
-
5 259.5
-
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Bourse de Paris termine la semaine sur une note négative

| AFP | 3755 | 5 par 1 internautes
La Bourse de Paris s'affiche dans le rouge à la mi-journée
La Bourse de Paris s'affiche dans le rouge à la mi-journée ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini sur une note négative vendredi (-0,50%), terminant la semaine en mode mineur sur fond d'incertitudes quant à la mise en place de la réforme fiscale aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a cédé 27,03 points à 5.380,72 points dans un volume d'échanges de 3,7 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 1,16%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a reculé de 2,48%. Ses gains depuis le 1er janvier atteignent 10,66%.

Après une ouverture à l'équilibre, la cote parisienne a creusé ses pertes, clôturant dans le rouge pour la cinquième séance consécutive.

"C'est une semaine négative", relève auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion, qui distinguait notamment comme raison "les signaux négatifs envoyés par Wall Street, avec l'incapacité du Congrès américain à se mettre d'accord sur la réforme fiscale".

La chambre des représentants américaine doit voter la semaine prochaine sur cette réforme, malgré des dissensions au sein de la majorité républicaine sur ce projet qui pourrait être reporté d'un an.

"Le marché perd espoir que la réforme fiscale, qui a contribué à la hausse, ces derniers mois puisse être votée d'ici la fin de l'année ou en début d'année prochaine pour une entrée en vigueur en 2018", poursuit M. Larrouturou.

"Le marché a l'air d'abandonner cet objectif, et évidemment cela entraîne des révisions à la baisse significatives des prévisions de croissance des entreprises", détaille le spécialiste.

- Arcelor bondit -

La hausse des rendements obligataires sur le marché de la dette, après des commentaires faits durant la semaine de membres de la Banque centrale européenne, pesait également sur la cote, selon le spécialiste.

Du côté des indicateurs, l'agenda du jour était plutôt maigre. Le moral des ménages aux Etats-Unis s'est replié en novembre après avoir atteint un sommet en près de 14 ans le mois précédant.

La France a de son côté dévoilé les chiffres de sa production industrielle, en légère amélioration en septembre (+0,6%) tandis qu'outre-Manche, elle a grimpé de 0,7% le même mois.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal a pris 3,37% à 25,14 euros après avoir publié des résultats en hausse au troisième trimestre.

Spie a bondi de 5,82% à 23,28 euros grâce à un bénéfice opérationnel et un chiffre d'affaires en hausse.

Peugeot a cédé 3,91% à 18,92 euros, souffrant d'un abaissement de sa recommandation par Kepler Cheuvreux à "neutre" contre "acheter" auparavant.

Vallourec a plongé de 10,23% à 4,58 euros, pénalisé par une perte nette de 119 millions d'euros au troisième trimestre.

STMicroelectronics a profité (+2,48% à 20,48 euros) des résultats à la hausse et des bonnes perspectives de croissance futures publiées par son rival américain, le fabricant de puces américain Nvidia.

Rubis a pris 3,27% à 55,91 euros, fort d'un chiffre d'affaires en nette hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes.

Transgene a chuté de 14,56% à 2,64 euros alors que la biotech a levé 14,4 millions d'euros par augmentation de capital.

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS