En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 342.64 PTS
-0.12 %
5 361.0
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 308.53
+0.28 %
DAX PTS
12 121.79
+0.21 %
Dowjones PTS
26 062.12
+0.00 %
7 434.73
+0.00 %
1.171
+0.27 %

La Bourse de Paris termine la semaine sur une note négative

| AFP | 3993 | 5 par 1 internautes
La Bourse de Paris s'affiche dans le rouge à la mi-journée
La Bourse de Paris s'affiche dans le rouge à la mi-journée ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini sur une note négative vendredi (-0,50%), terminant la semaine en mode mineur sur fond d'incertitudes quant à la mise en place de la réforme fiscale aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a cédé 27,03 points à 5.380,72 points dans un volume d'échanges de 3,7 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 1,16%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a reculé de 2,48%. Ses gains depuis le 1er janvier atteignent 10,66%.

Après une ouverture à l'équilibre, la cote parisienne a creusé ses pertes, clôturant dans le rouge pour la cinquième séance consécutive.

"C'est une semaine négative", relève auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion, qui distinguait notamment comme raison "les signaux négatifs envoyés par Wall Street, avec l'incapacité du Congrès américain à se mettre d'accord sur la réforme fiscale".

La chambre des représentants américaine doit voter la semaine prochaine sur cette réforme, malgré des dissensions au sein de la majorité républicaine sur ce projet qui pourrait être reporté d'un an.

"Le marché perd espoir que la réforme fiscale, qui a contribué à la hausse, ces derniers mois puisse être votée d'ici la fin de l'année ou en début d'année prochaine pour une entrée en vigueur en 2018", poursuit M. Larrouturou.

"Le marché a l'air d'abandonner cet objectif, et évidemment cela entraîne des révisions à la baisse significatives des prévisions de croissance des entreprises", détaille le spécialiste.

- Arcelor bondit -

La hausse des rendements obligataires sur le marché de la dette, après des commentaires faits durant la semaine de membres de la Banque centrale européenne, pesait également sur la cote, selon le spécialiste.

Du côté des indicateurs, l'agenda du jour était plutôt maigre. Le moral des ménages aux Etats-Unis s'est replié en novembre après avoir atteint un sommet en près de 14 ans le mois précédant.

La France a de son côté dévoilé les chiffres de sa production industrielle, en légère amélioration en septembre (+0,6%) tandis qu'outre-Manche, elle a grimpé de 0,7% le même mois.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal a pris 3,37% à 25,14 euros après avoir publié des résultats en hausse au troisième trimestre.

Spie a bondi de 5,82% à 23,28 euros grâce à un bénéfice opérationnel et un chiffre d'affaires en hausse.

Peugeot a cédé 3,91% à 18,92 euros, souffrant d'un abaissement de sa recommandation par Kepler Cheuvreux à "neutre" contre "acheter" auparavant.

Vallourec a plongé de 10,23% à 4,58 euros, pénalisé par une perte nette de 119 millions d'euros au troisième trimestre.

STMicroelectronics a profité (+2,48% à 20,48 euros) des résultats à la hausse et des bonnes perspectives de croissance futures publiées par son rival américain, le fabricant de puces américain Nvidia.

Rubis a pris 3,27% à 55,91 euros, fort d'un chiffre d'affaires en nette hausse au troisième trimestre, gonflé par ses acquisitions récentes.

Transgene a chuté de 14,56% à 2,64 euros alors que la biotech a levé 14,4 millions d'euros par augmentation de capital.

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

BNP Paribas et UNI Global Union ont signé aujourd'hui un accord mondial qui garantit aux 200 000 salariés de la banque, répartis dans 73 pays, un congé parental payé, une assurance maladie et une…

Publié le 18/09/2018

L’équipe de TradingSat.com entrevoit un potentiel baissier sur l'action VALEO, qui constituera le sous-jacent d’un turbo Put parfaitement adapté (Z529S). Ce produit dérivé extrêmement…

Publié le 18/09/2018

Les bénéfices du géant du logiciel Oracle au premier trimestre ont dépassé les attentes, mais pas les revenus des services cloud. Le bénéfice rajusté pour le trimestre a été de 71 cents par…

Publié le 18/09/2018

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir...

Publié le 18/09/2018

GeNeuro s'effondre de plus de 15% ce mardi à 4,54 euros, dans un volume représentant 0,3% du tour de table...