En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 112.79 PTS
-0.08 %
5 124.00
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 107.22
+0.08 %
DAX PTS
11 605.46
+0.14 %
Dowjones PTS
25 379.45
-1.27 %
7 116.09
+0.00 %
1.144
-0.12 %

L'enthousiasme aura été de courte durée à la Bourse de Paris (-0,26%)

| AFP | 2584 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris fait une pause
La Bourse de Paris fait une pause ( / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en petit repli mardi (-0,26%), l'élan impulsé par le vote du Sénat américain sur la réforme fiscale s'essoufflant au lendemain d'un net rebond.

L'indice CAC 40 a cédé 13,76 points, à 5.375,53 points, dans un volume d'échanges de 3,3 milliard d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 1,36%.

Après une ouverture en léger recul, la cote parisienne s'est installée pour un temps à l'équilibre avant de perdre davantage de terrain.

L'enthousiasme des opérateurs de marché aura été de courte durée: "une partie de la réforme fiscale était déjà intégrée sur le marché américain", lequel hésitait d'ailleurs sur la tendance à suivre, a commenté auprès de l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille de Mirabaud France.

Pour le spécialiste, le marché parisien entre désormais dans une phase de transition avant les réunions de politique monétaire des banques centrales européenne et américaine, programmées mi-décembre.

"Toutes les publications ont été faites, et la cote se heurte à des niveaux techniques aux alentours des 5.400 points", ajoute-t-il.

"Il y a le sentiment que le marché se plaît à rester dans cette zone. Il n'y a pas forcément de dynamique s'enchaînant après le vote par le Sénat de la réforme fiscale, qui était plus qu'attendue", ajoute-t-il.

Dans ce contexte, les publications macroéconomiques du jour n'ont pas suffi à donner du grain à moudre aux investisseurs.

Dans le détail, la croissance de l'activité dans les services aux Etats-Unis a ralenti plus que prévu en novembre, pour s'établir à 57,4%, selon l'indice des directeurs d'achats publié par l'association professionnelle ISM.

Le déficit commercial du pays s'est par ailleurs creusé plus que prévu en octobre, sous l'effet d'un niveau record des importations de biens et services.

- Secteur pétrolier en repli -

Sur le terrain des valeurs, après avoir entamé la séance en berne dans le sillage des titres américains, le secteur technologique a fini en ordre dispersé. CapGemini a ainsi perdu 0,49% à 96,50 euros, Soitec prenant à l'inverse 1,29% à 60,69 euros tandis que STMicroelectronics s'est apprécié de 1,38% à 18,77 euros.

Les valeurs liées aux matières premières ont terminé moroses: TechnipFMC a reculé de 2,40% à 24,21 euros, ArcelorMittal de 1,83% à 25,72 euros et Vallourec de 3% à 4,46 euros.

Fnac Darty a gagné 0,76% à 91,67 euros. Le groupe veut notamment ouvrir 200 magasins en franchise dans le cadre d'un plan stratégique dévoilé lundi, qui prévoit une nette amélioration de sa marge. Il a en outre annoncé avec Carrefour (-0,99% à 17,95 euros) la signature d'un partenariat pour mutualiser leurs achats de produits électroménagers et électroniques grand public en France.

Neopost a plongé de 14,07% à 24 euros, pénalisé par un chiffre d'affaires en baisse de 6,1% au troisième trimestre de son exercice décalé (clos le 31 octobre).

EDF a cédé 0,82% à 10,91 euros. Les consommateurs de gaz et d'électricité sont de plus en plus nombreux à quitter les tarifs réglementés, en particulier pour l'électricité où EDF continue de perdre des clients, selon les chiffres du régulateur publiés mardi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Plus forte baisse de l’indice SBF 120 et de loin, Sopra Steria flanche de 18,14% à 99,05 euros au lendemain de son profit warning. La société de services informatiques et de logiciels bancaires…

Publié le 19/10/2018

Sopra Steria, qui n'arrivait pas à coter à l'ouverture compte tenu d'un flux vendeur trop important, s'effondre de % à euros à la reprise des...

Publié le 19/10/2018

Michelin a révisé ses scénario de marché pour 2018, notamment en Chine, compte tenu de la baisse significative des marchés Tourisme camionnette et Poids lourd sur la fin du troisième trimestre…

Publié le 19/10/2018

Le chiffre d'affaires semestriel de la filiale cotée d'Eurofins ressort à 12,13 ME, contre 12,72 ME enregistrés en 2017, en baisse de -4...

Publié le 19/10/2018

Bouygues plonge de près de 7% en début de séance ce vendredi à 33,91 euros, dans un volume chargé, après l'avertissement lancé hier soir sur les...