En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 193.48 PTS
-0.05 %
5 188.00
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 117.46
-0.07 %
DAX PTS
11 414.23
+0.11 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.133
-0.09 %

La Bourse de Paris en baisse de 0,58% en début de matinée

| AFP | 469 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris se repliait lundi matin (-0,58%), les investisseurs se préparant à une nouvelle session de négociations commerciales entre hauts responsables chinois et américains, mais aussi à une nouvelle étape déterminante pour la suite du Brexit.

A 09H30), l'indice CAC 40 perdait 27,47 points à 4.898,35 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 1,11% à 4.925,82 points.

Les indices asiatiques perdaient également du terrain dans la matinée.

Un calendrier politique chargé retenait l'attention des investisseurs.

"Le déplacement d'une délégation chinoise à Washington cette semaine sera l'un des temps forts des prochains jours même si peu de détails devraient filtrer sur la nature des discussions et l'état de leur avancement", estime Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Par ailleurs, le dossier du Brexit sera très suivi cette semaine, selon Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Les députés britanniques votent mardi plusieurs amendements sur le Brexit. Ils visent principalement à réclamer une renégociation du traité de retrait, à empêcher un Brexit sans accord, à retarder le divorce, ou encore à obtenir l'organisation d'un second référendum.

Mercredi, la réunion de la banque centrale américaine "risque d'être sans surprise", ajoute l'expert, s'attendant à ce que la réserve fédérale américaine confirme la pause qu'elle a signalée dans son cycle de hausses de taux. Le patron Jerome "Powell devrait maintenir une position attentiste et simplement évoquer l'impact possible du shutdown", note M. Le Liboux.

Les Etats-Unis sont sortis vendredi de l'impasse budgétaire qui paralysait en partie depuis plus d'un mois les administrations fédérales. Mais le président américain Donald Trump a menacé d'un nouveau blocage à partir du 15 février si aucun consensus n'était trouvé sur son projet de mur à la frontière mexicaine.

En France, la construction de logements a nettement ralenti en 2018 après deux ans de progression régulière, tandis que l'audition au Parlement européen du président de la BCE, Mario Draghi sera décortiquée par les analystes.

Sur le tableau des valeurs, l'action Alstom perdait 3,08% à 35,25 euros. Le groupe français a confirmé qu'il avait avec l'allemand Siemens soumis de nouvelles concessions à la Commission européenne sans avoir la certitude d'obtenir son feu vert à leur union.

Le titre Kering cédait 1,07% à 416,70 euros. Le géant du luxe risque un redressement fiscal d'environ 1,4 milliard d'euros en Italie, selon un premier "audit" rendu par les autorités fiscales de la Péninsule qui le soupçonnent d'avoir déclaré en Suisse des activités menées en Italie, ce qu'il conteste.

Le titre SMCP gagnait en revanche 2,25% à 16,80 euros, ayant franchi le cap du milliard d'euros de ventes en 2018 grâce à une multiplication des ouvertures de magasins.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Eramet chute de 10% à 55,70 euros, pénalisé par des résultats annuels contrastés en raison des soucis rencontrés par sa branche Alliage et par la faiblesse de sa branche nickel. En 2018, le…

Publié le 21/02/2019

Le climat des affaires est quasi stable en février en France, a annoncé l'Insee. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs…

Publié le 21/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 21/02/2019

La lourde perte essuyée par TechnipFMC en 2018 envoie le titre au tapis en début de séance...

Publié le 21/02/2019

Eramet décroche de 11% environ sur les 55 euros dans un volume étoffé, en début de séance ce jeudi, suite à la publication des résultats annuels 2018...