5 421.48 PTS
-0.11 %
5 421.5
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 319.46
-0.12 %
DAX PTS
13 165.85
-0.13 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 758.07
-0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Bourse de Paris finit dans le vert tout en surveillant l'Allemagne

| AFP | 708 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris finit dans le vert, tout en surveillant la situation politique en Allemagne
La Bourse de Paris finit dans le vert, tout en surveillant la situation politique en Allemagne ( MIGUEL MEDINA / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini dans le vert (+0,40%) lundi, rompant avec deux semaines difficiles, tout en surveillant la situation politique en Allemagne après l'échec des négociations pour former un nouveau gouvernement.

L'indice CAC 40 a pris 21,28 points, à 5.340,45 points, dans un volume d'échanges limité de 2,9 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en recul de 0,32%.

Après des débuts en léger recul, la cote parisienne a hésité un temps avant de gagner progressivement du terrain.

"L'impasse politique en Allemagne ne suscite pas une inquiétude importante. Le marché continue à croire à la possibilité d'une coalition", a souligné auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Dans la nuit de dimanche à lundi, après un mois de pourparlers, les conservateurs de Angela Merkel (CDU-CSU), les libéraux (FDP) et les écologistes n'ont pas réussi à former de coalition gouvernementale. Lundi, Mme Merkel cherchait à sortir de cette impasse, qui pourrait entraîner de nouvelles législatives.

"Mais il est un peu tôt pour savoir si le marché repart vraiment après deux semaines compliquées, il s'agit sans doute plutôt d'un rééquilibrage, mais sans conviction vraiment affirmée", a toutefois nuancé M. Baradez.

"Aujourd'hui, le marché a surtout cherché à jauger les forces en présence et il n'a pas paniqué, mais l'échec des négociations peut ouvrir une phase plus volatile en Allemagne et sur les marchés qui lui sont proches, avec le risque que ces derniers ne soient baladés en fonction des évolutions", a-t-il complété.

Selon lui, "la place parisienne a aussi bénéficié lundi d'un petit effet de soutien mécanique lié à la baisse de l'euro", "le marché n'ayant par ailleurs pas d'autres éléments auxquels se raccrocher en l'absence de statistiques majeures".

Et à l'approche de la fête américaine de Thanksgiving jeudi, le reste de la semaine s'annonce calme sur le plan économique.

- Bond de DBV Technologies -

Sur le terrain des valeurs, DBV Technologies a bondi de 7,59% à 41,16 euros, profitant de l'annonce d'un premier essai de phase III concluant pour son produit phare contre l'allergie à l'arachide chez les enfants.

Elior a pâti en revanche (-6,99% à 18,75 euros) d'un abaissement de la recommandation sur le titre à "neutre" par Citi. L'action avait dévissé de plus de 18% vendredi après l'annonce d'une dégradation de sa rentabilité.

Natixis s'est replié pour sa part de 0,92% à 6,47 euros alors que la filiale cotée du groupe bancaire BPCE a dévoilé dimanche un nouveau plan stratégique pour l'horizon 2020 mettant l'accent sur le numérique et accordant une large place aux acquisitions pour atteindre un chiffre d'affaires de plus de 10 milliards d'euros.

Renault a progressé de 2,14% à 86,79 euros alors que le constructeur automobile français a annoncé lundi avoir conclu un contrat avec un partenaire émirati pour assembler et vendre des voitures au Pakistan, un marché en croissance rapide sur lequel il sera le premier européen à s'implanter.

STMicroelectronics a pris 1,11% à 20,58 euros après que l'agence de notation financière S&P Global Ratings a relevé lundi la perspective de la dette à long terme du fabricant de semi-conducteurs, signifiant qu'elle pourrait rehausser la note au cours des 12-24 mois.

Air France-KLM a profité (+4,15% à 11,43 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "neutre" par JPMorgan.

EuropaCorp a reflué de 1,57% à 1,25 euro, après l'annonce de la cession de ses activités de production télévisuelle pour la France au patron de la filiale EuropaCorp Television pour 11 millions d'euros.

Groupe Eurotunnel a gagné 0,27% à 10,97 euros. Le groupe, qui exploite le tunnel sous la Manche, a annoncé qu'il se rebaptisait Getlink pour marquer son entrée dans une "nouvelle ère d'infrastructures de mobilité".

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Aucune variation de cours supérieure à 1% sur le CAC40, que ce soit à la hausse ou à la baisse

Publié le 13/12/2017

Promouvoir l'émergence de filières de biocarburant aéronautique durable en France...

Publié le 13/12/2017

Les Etats-Unis pourraient bien être l'année prochaine le trou noir du secteur de la publicité, si l'on en croit le pessimisme manifesté par Jefferies à l'encontre des agences américaines. Le…

Publié le 13/12/2017

Compagnie des Alpes poursuit sur sa lancée en bourse, le titre du leader européen des loisirs gagnant près de 4% à 30,1 euros en fin de matinée à...

Publié le 13/12/2017

Sanofi abandonne 0,63% à 74,56 euros, les investisseurs ne réagissent guère à la présentation de sa stratégie de R&D et de son portefeuille innovant. Le laboratoire pharmaceutique français…

CONTENUS SPONSORISÉS