En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 123.00
-2.26 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
20 899.40
-2.4 %
7 469.10
-2.18 %

La Bourse de Paris ne parvient toujours pas à rebondir

| AFP | 816 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a une nouvelle fois clôturé en baisse mercredi (-0,57%) après avoir longtemps évolué dans le vert, la volatilité restant de mise au moment où les investisseurs attendent une réponse coordonnée des États pour juguler la propagation du coronavirus.

L'indice CAC 40 a chuté de 26,3 points à 4.610,25 points, dans un volume d'échanges très étoffé de 7,2 milliards d'euros. Lundi, la place parisienne avait connu sa pire séance depuis la dernière grande crise financière (-8,39%) et elle n'avait pas réussi à se stabiliser mardi (-1,51%).

Le marché avait ouvert sur un rebond de 2,10%, rassuré par l'intervention surprise de la Banque d'Angleterre qui a baissé ses taux à 0,25% une semaine après la décision similaire de la Réserve fédérale américaine, mais, comme la veille, les gains ont fondu en cours de séance et le CAC 40 a basculé dans le rouge peu après l'ouverture, en baisse, de Wall Street.

Avant la réunion de politique monétaire très attendue de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, dont les marchés européens espèrent qu'elle débouchera sur un arsenal de mesures, l'effet de la Banque d'Angleterre a fait long feu alors que le coronavirus a été requalifié en pandémie par l'OMS.

L'ampleur de la baisse des taux britanniques est pourtant la plus importante depuis début 2009, au plus fort de la crise financière internationale. Les taux reviennent à leur plus bas historique, un niveau déjà atteint dans les mois qui ont suivi le vote pour le Brexit.

Après Rome, qui a débloqué 25 milliards d'euros pour lutter contre l'épidémie, Londres a annoncé un plan de soutien annuel de 30 milliards de livres. Par la voix de sa chancelière, l'Allemagne a elle laissé entendre qu'elle pourrait se montrer plus souple sur le respect des équilibres budgétaires.

Les investisseurs continuent en revanche d'attendre le plan de soutien à l'économie américaine de Donald Trump qui était initialement annoncé pour mardi alors que le locataire de la Maison-Blanche a de nouveau attaqué la Fed et réclamé des taux encore plus bas.

Sur le front des valeurs, le secteur bancaire tirait son épingle du jeu (+3,39% pour Société Générale à 3,39%, +2,97% pour BNP Paribas à 35,66 euros), à l'exception de Natixis (-4,76% à 2,38 euros), fragilisé par sa filiale de gestion d'actifs H20.

Côté automobiles, Renault prenait 3,44% à 20,92 euros et Peugeot 1,44% à 14,10 euros, rassurés par le redémarrage progressif à venir des usines en Chine.

BioMérieux, qui devrait mettre à disposition "dès la fin mars" son premier test de détection du coronavirus, a progressé de 5,91% à 82,50 euros.

La baisse des cours du pétrole sur fond de désaccords stratégiques entre pays producteurs pénalisait en revanche les valeurs du secteur (-4,16% pour TechnipFMC à 7,46 euros).

Le laboratoire Boiron a souffert (-4,36% à 28,50 euros) après avoir annoncé plus de 600 suppressions de postes en France en raison, selon lui, du déremboursement de l'homéopathie décidée par le gouvernement.

L'action ADP a fortement chuté après l'annonce de la suspension du projet de privatisation du groupe, les conditions du marché n'étant actuellement pas réunies selon la porte-parole du gouvernement (-6,17% à 114,10 euros).

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…