En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 539.91 PTS
-
4 535.0
-
SBF 120 PTS
3 599.01
-
DAX PTS
11 391.28
-
Dow Jones PTS
24 465.16
-0.04 %
9 413.99
+0. %
1.092
+0.22 %

La Bourse de Paris limite les initiatives avant le sommet européen (+0,21%)

| AFP | 1254 | Aucun vote sur cette news
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Boursede Paris montait très légèrement jeudi à la mi-journée (+0,21%), attendant de voir si les dirigeants européens dépasseront leurs divisions, alors que les indicateurs étaient marqués par le coronavirus.

A 12H45 (10H45 GMT), l'indice CAC 40 avançait de 9,11 points à 4.420,91 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,25%.

La cote parisienne a ouvert dans le vert mais s'est essoufflée très rapidement et oscillait autour de l'équilibre.

De son côté, Wall Street devrait ouvrir sans tendance marquée non plus. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 0,14%, l'indice élargi S&P 500 grappillait 0,01% et celui du Nasdaq, à forte coloration technologique, baissait de 0,11%.

"Le CAC risque d’avoir du mal à résister aujourd’hui avec l’avalanche d'indicateurs déprimés", a estimé Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Les chiffres publiés en Europe dans la matinée ne laissent en effet pas de doutes sur l'ampleur des dégâts provoqués par la pandémie.

L'activité du secteur privé dans la zone euro s'est ainsi effondrée en avril à un rythme "sans précédent", selon la première estimation jeudi de l'indice PMI composite du cabinet Markit.

L'activité du secteur privé tout comme le climat des affaires en France sont pour leur part tombés à un nouveau plus bas historique en avril du fait de la pandémie. En Allemagne, le moral des consommateurs allemands devrait atteindre un nouveau plus bas historique en mai, selon le baromètre GfK.

Les investisseurs attendent encore les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Selon Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC, "le marché scrutera également les inscriptions hebdomadaires au chômage, qui pourraient refluer sous les 5 millions pour la première fois outre-Atlantique depuis trois semaines, selon le consensus des analystes".

L'attentisme était également largement alimenté par le sommet européen qui doit débuter à 15H00 (13H00 GMT).

C'est vraiment "l’enjeu majeur de cette séance", a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque, notant que "les divisions héritées de la crise" de la dette en 2011-2012 entre les pays du nord et du sud de l'Europe "réapparaissent au grand jour".

Les 27 ne parviennent pas, pour le moment, à s'entendre sur la façon de relancer le moteur économique et, contrairement à l'habitude, ne devraient adopter aucune déclaration commune à l'issue de leur sommet en visioconférence.

Les banques en hausse

En matière de valeurs, le secteur bancaire profitait pour sa part des annonces de la Banque centrale européenne mercredi soir qui s'est dit prête à accepter les obligations dégradées en catégorie "spéculative" par les agences de notation comme garanties pour des crédits accordés aux banques, une nouvelle mesure destinée à soutenir le système financier européen en pleine crise.

BNP Paribas gagnait 4,43% à 26,67 euros, tout comme Crédit Agricole (+2,66% à 6,65 euros) et Société Générale (+2,40% à 13,84 euros).

la cote digérait par ailleurs une salve nourrie de résultats, majoritairement bien accueillis, car globalement en ligne avec les attentes, en dépit des dégâts visibles provoqués par la pandémie.

Renault prenait ainsi 1,71% à 16,10 euros. Le constructeur a vu certes vu son chiffre d'affaires plonger de 19,2% au premier trimestre, victime de l'effondrement du marché mondial, mais en ligne avec les prévisions des analystes.

Hermès engrangeait 1,87% à 685, 20 euros. Le groupe s'attend à des ventes "fortement impactées" au deuxième trimestre par l'épidémie mais reste "confiant" sur sa "résilience", un aspect positif qui l'emportait chez les investisseurs.

Accor montait de 0,43% à 25,86 euros. Même si le géant de l'hôtellerie a fait état d'une activité très dégradée en début d'année, laminée par la pandémie, il a dépassé les attentes sur son chiffre d'affaires qui s'est établi à 768 millions d'euros.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/05/2020

Tous les salariés des maisons de retraite et cliniques Korian en France recevront une prime de 1...

Publié le 25/05/2020

La crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus menace de dégrader les bilans des banques européennes, selon l'EBA.

Publié le 25/05/2020

Octopus Robots annonce que le Conseil d'Administration, tenu le 31 janvier 2020, faisant notamment usage des pouvoirs qui lui ont été conférés par...

Publié le 25/05/2020

Advicenne, fait un point sur ses activités en cours et sa gestion de la crise Covid-19 à l'occasion de son assemblée générale mixte du 26 mai 2020,...

Publié le 25/05/2020

L'avis de réunion en vue de l'AG de L'Oreal a été publié aujourd'hui, le lundi 25 mai 2020, au BALO (Bulletin des Annonces Légales Obligatoires) et...