En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 591.69 PTS
-
5 517.50
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 424.76
-
DAX PTS
12 233.04
-0.02 %
Dowjones PTS
26 656.39
+0.55 %
7 810.71
-
1.121
-0.09 %

La Bourse de Paris cherche ses marques face à une semaine dense

| AFP | 515 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini proche de l'équilibre lundi (-0,08%), les investisseurs se montrant prudents avant les nombreux rendez-vous à forts enjeux concentrés en milieu de semaine et les premiers résultats trimestriels.

L'indice CAC 40 a cédé 4,42 points à 5.471,78 points, dans un faible volume d'échanges de 2,67 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,23%, signant un nouveau pic annuel.

"Le marché cherche à prendre ses marques au début d'une semaine avec de gros enjeux", en termes de politique monétaire, de Brexit, "sans compter le fil rouge des négociations sino-américaines" et le début des résultats a déclaré à l'AFP Alexandre Baradez, analyste à IG France.

Les investisseurs ont renoncé à prendre des risques au cours d'une séance dépourvue de vrai catalyseur, dans un contexte "pas rassurant" sur la demande mondiale, a-t-il ajouté.

L'économie exportatrice de l'Allemagne suscite des inquiétudes dans un contexte de conflit commercial encore non résolu entre les États-Unis et la Chine.

En données corrigées des variations saisonnières, les exportations allemandes ont reculé de 1,3% sur la période, mais moins que les importations (-1,6%).

Quant aux commandes industrielles aux États-Unis, elles ont fléchi en février après avoir stagné en janvier.

Dans le feuilleton du Brexit, la Première ministre britannique Theresa May se rendra mardi à Berlin puis à Paris pour convaincre Angela Merkel et Emmanuel Macron, à la veille d'un sommet de l'UE, de reporter une nouvelle fois la date du Brexit.

Dans le registre des négociations commerciales avec Pékin, Donald Trump a fait état vendredi de progrès, mais s'est refusé à en prédire l'issue.

La journée de mercredi s'annonce intense pour les marchés.

Outre le sommet européen qui devrait se prononcer sur le report du Brexit, les investisseurs prendront connaissance à la fois des décisions de la Banque centrale européenne sur les taux directeurs, du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale américaine, des chiffres de l'inflation américaine pour mars et de la croissance britannique de février.

Toujours mercredi, LVMH, doit publier son chiffre d'affaires du premier trimestre. "Le marché va chercher des signaux sur la demande mondiale et particulièrement celle de l'Asie", anticipe M. Baradez.

En matière de valeurs, Airbus s'est apprécié de 1,74% à 120,74 euros après avoir annoncé que Uganda Airlines avait finalisé sa commande de deux gros porteurs A330-800.

Engie est monté de 0,78% à 13,55 euros après que l'acquisition d'une participation dans le gazoduc brésilien TAG a été qualifiée par la directrice générale Isabelle Kocher d' "investissement industriel" qui contribuera à la croissance du groupe français.

Renault a perdu 0,74% à 61,70 euros après que les actionnaires de Nissan, réunis lundi à Tokyo, ont voté la révocation du mandat d'administrateur de Carlos Ghosn, ex-PDG de Renault-Nissan et l'arrivée du président de Renault, Jean-Dominique Senard au conseil.

Air France-KLM a reculé de 1,07% à 10,66 euros malgré la progression de 3,4% en mars du nombre de passagers transportés par le groupe sur un an.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2019

Dans les premières positions du SRD, GL Events s'adjuge 4,4% à 22,7 euros en début de séance, porté par sa publication trimestrielle...

Publié le 24/04/2019

AdUX publie ses résultats pour l'année 2018...

Publié le 24/04/2019

Alain Weill, Président directeur général de Altice France, a annoncé la nomination de Marc-Olivier Fiogiel en tant que Directeur général de BFMTV, à compter de début juillet 2019. Ainsi, il…

Publié le 24/04/2019

Saint-Gobain a finalisé l’acquisition de 100% du capital de Knauf Mexico, société de production et de distribution de plaques de plâtre. Knauf Mexico a réalisé en 2018 des ventes pour près de…

Publié le 24/04/2019

La révision à la baisse des prévisions annuelles de profits de Nissan pénalise son actionnaire Renault (-3,24% à 60,70 euros) et les équipementiers automobiles français : -1,6% à 114 euros. Le…