En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.50 PTS
+0.73 %
4 867.50
+0.62 %
SBF 120 PTS
3 882.18
+0.59 %
DAX PTS
11 118.36
+0.42 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.134
-0.35 %

La Bourse de Paris reprend son souffle, la Chine dans le viseur

| AFP | 569 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en petite baisse (-0,16%) jeudi, marquant une pause après deux jours consécutifs de hausse alors que l'optimisme généré par les négociations commerciales sino-américaines semblait retomber faute de détails concrets.

L'indice CAC 40 a lâché 7,92 points pour terminer à 4.805,66 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,84%.

Le marché "interrompt sa séquence haussière après trois séances de forte progression, ce qui est relativement logique, sans élément particulier sinon que les Bourses asiatiques étaient orientées à la baisse ce matin, ainsi que les contrats à terme américains", a résumé auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.

Le marché parisien a en outre souffert, selon lui, de la publication de mauvais chiffres de production industrielle en France, celle-ci ayant reculé de 1,3% sur un mois en novembre.

Mais surtout, "il n'y a pas eu d'élément nouveau sur le principal catalyseur de la hausse" des marchés ces derniers jours, à savoir "la perspective d'un accord entre le gouvernement chinois et l'administration américaine", a souligné le spécialiste.

En outre, selon M. Larrouturou, "les marchés se projettent déjà sur la semaine prochaine qui va être dominée par le vote au Parlement britannique sur l'accord sur le Brexit".

La Première ministre britannique Theresa May a perdu un vote clé mercredi au Parlement, qui l'oblige à présenter sous trois jours un plan alternatif sur le Brexit en cas de rejet de l'accord de sortie négocié avec Bruxelles lors du vote prévu le 15 janvier.

Côté indicateurs, les ventes de voitures neuves en Chine ont reculé en 2018, pour la première fois en 20 ans, en raison de la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

Autres signes de ralentissement de la deuxième économie mondiale, la hausse des prix à la production a atteint son plus bas niveau en deux ans et celle des prix à la consommation a atteint son plus bas niveau en six mois.

Côté valeurs, les équipementiers automobiles ont pâti du recul des ventes de voitures neuves en Chine. Chez les équipementiers, Faurecia a chuté de 5,70% à 35,09 euros tandis que Valeo a perdu 2,45% à 27,09 euros.

Parmi les constructeurs, Renault a fini à l'équilibre (-0,05% à 56,61 euros). Une "réunion extraordinaire" de ses administrateurs se tiendra jeudi soir au siège, à quelques heures d'une possible nouvelle inculpation de Carlos Ghosn, incarcéré au Japon depuis près de deux mois.

Les valeurs du luxe, très sensibles à l'économie chinoise, ont également souffert, à l'instar de LVMH (-0,92% à 259,15 euros), Kering (-3,50% à 405,40 euros) et Hermès (-0,26% à 489,90 euros).

Air France, qui a annoncé qu'il allait intégrer la compagnie aérienne à coûts réduits Joon, a perdu 3,75% à 9,04 euros.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

Eurazeo annonce céder à AXA sa participation de 22 % au capital de Capzanine, société de gestion européenne indépendante spécialisée dans l’investissement privé. Cette transaction…

Publié le 24/01/2019

Tikehau Capital, groupe de gestion d’actifs alternatifs et d’investissement, a annoncé la cession de sa participation au capital de Spie batignolles, acteur majeur dans les métiers du bâtiment,…

Publié le 24/01/2019

Le Bélier vient de réaliser son point d’activité au titre de son exercice 2018. Ainsi, le spécialiste en fonderie aluminium pour l’industrie automobile a dévoilé un chiffre d’affaires…

Publié le 24/01/2019

Pour l'année 2018, le groupe Seb (+2,16% à 127,70 euros) affiche un chiffre d’affaires de 6,81 milliards d’euros en progression de 5,1%, dont une croissance organique de +7,8 % et un effet…

Publié le 24/01/2019

AccorHotels a confirmé hier soir le nombre final d’actions Orbis apportées à l’offre publique d’achat, le dénouement de l’offre ayant eu lieu. Ainsi, les investisseurs ont apporté 15,3…