En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 792.0
+1.21 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 371.58
-0.21 %
6 713.94
+0.47 %
1.131
-0.32 %

La Bourse de Paris finit en nette hausse de 0,97% à 4.994,98 points

| AFP | 322 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a clôturé en nette hausse lundi (+0,97%), entamant la semaine du bon pied, grâce aux propos constructifs de l'exécutif italien sur son déficit dans son projet de budget 2019.

L'indice CAC 40 a pris 48,03 points à 4.994,98 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini en légère hausse de 0,18%.

La cote parisienne a ouvert en hausse et a accéléré le pas en cours de séance, repassant même brièvement en cours de séance au-dessus des 5.000 points.

"Le marché s'attache à la première nouvelle positive sur l'Italie depuis longtemps", a résumé auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Si, durant la négociation (avec Bruxelles), le déficit doit diminuer un peu, pour nous, cela n'est pas important", a déclaré lundi Luigi Di Maio, le leader du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), un des deux partis de la coalition au pouvoir à Rome avec la Ligue (extrême droite).

Les discussions semblaient jusqu'ici dans l'impasse, l'exécutif italien ayant campé sur ses positions depuis le rejet le 23 octobre par la Commission européenne de son projet de budget, qui prévoit officiellement un déficit à 2,4% du PIB.

"Le rebond du pétrole aide également les indices européens" qui ne sont "pas par ailleurs pénalisés par un rebond trop fort de la monnaie unique", a complété M. Baradez.

"Mais il s'agit sans doute plus d'une grosse respiration que d'un changement de tendance à ce stade ou du début d'un mouvement de hausse comme en connaissent souvent les marchés en fin d'année", a estimé l'expert.

Selon lui, "les investisseurs attendent par ailleurs la rencontre, en marge du sommet du G20, entre les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping" à Buenos Aires, avec l'espoir qu'elle débouchera sur une trêve dans la guerre commerciale entre les deux pays. Le G20 se tiendra en Argentine les 30 novembre et 1er décembre.

En outre, les acteurs de marché ont été rassurés par l'accord sur le Brexit scellé dimanche entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, après des mois de négociations, même s'ils restent dans l'attente du feu vert du Parlement britannique.

Rebond des titres pétroliers

Du côté des indicateurs, les investisseurs avaient peu de données à se mettre sous la dent, en dehors du baromètre Ifo, selon lequel le moral des entrepreneurs allemands a de nouveau baissé en novembre.

Le secteur pétrolier a largement profité de la reprise des cours du pétrole. Total a pris 1,50% à 48,30 euros et TechnipFMC 5,24% à 20,89 euros. TechnipFMC a en outre été soutenu par un relèvement de sa recommandation à "maintenir" contre "réduire" précédemment par HSBC.

Renault a pris 2,73% à 62,10 euros, après avoir connu une semaine difficile. Le constructeur automobile a notamment lancé un audit pour vérifier les rémunérations de son PDG Carlos Ghosn, toujours en détention au Japon et qui nie catégoriquement toute malversation au sein du groupe Nissan.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

GL Events a obtenu la gestion de l'activité événementielle de Saint-Etienne et Caen. Ainsi, dans l'agglomération de Saint-Etienne, le groupe devra gérer 3 sites événementiels à compter du 1er…

Publié le 11/12/2018

A périmètre comparable, la hausse du chiffre d'affaires 2017-2018 est de 5,1%

Publié le 11/12/2018

SII a enregistré au premier semestre un résultat net de 13,65 millions d'euros, en hausse de 25,6% à 13,65 millions d'euros et un résultat opérationnel en augmentation de 19,7% à 20,35 millions…

Publié le 11/12/2018

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 11 décembre 2018…