En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 358.59 PTS
+0.00 %
5 297.0
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 229.96
+0.00 %
DAX PTS
12 041.29
-
Dowjones PTS
25 679.90
-0.33 %
7 376.70
+0.00 %
1.115
-0.12 %

La Bourse de Paris déprimée par le regain de tensions commerciales

| AFP | 300 | 1 par 1 internautes
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fortement reculé (-1,22%) lundi, durement affectée par la résurgence du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, qui s'est encore envenimé ce lundi après une riposte de Pékin.

L'indice CAC 40 a perdu 64,87 points à 5.262,57 points. Vendredi, il avait fini en petite hausse de 0,27%.

Le marché a commencé la séance en petite hausse avant de rapidement plonger dans le rouge.

"Les marchés européens sont repartis dans une spirale négative" ce lundi, dans le sillage de leur homologues asiatiques et américains, a commenté auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"Nous sommes revenus dans un marché qui est uniquement centré et concentré sur les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine et malheureusement les choses se sont un petit peu envenimées depuis la semaine dernière après quelques provocations de Donald Trump sur Twitter", a-t-il complété.

La Chine a annoncé lundi qu'elle allait augmenter ses droits de douane sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d'importations annuelles, en représailles aux mesures de Donald Trump, qui avait fait passer vendredi de 10% à 25% les droits de douane sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars.

Le locataire de la Maison-Blanche a également ordonné le lancement d'une procédure pour imposer des tarifs douaniers sur les quelque 300 milliards de dollars d'importations restantes.

"Nous avons l'impression qu'il y a une escalade des tensions à un moment où l'on se pensait proche" du dénouement et ce "sentiment d'incertitude ne plaît clairement pas au marché", a poursuivi le spécialiste.

Pour autant, les investisseurs n'ont "pas non plus appuyé sur le bouton +panique+ car nous avons encore le soutien des banques centrales", qui "vient un petit peu rassurer le marché", a-t-il estimé.

Les secteurs les plus exposés au conflit commercial sino-américain ont été durement touchés. Dans l'automobile, Valeo a décroché de 5,25% à 27,05 euros, Faurecia de 5,65% à 37,25 euros, Plastic Omnium de 4,59% à 22,65 euros. Europcar Mobility a reculé de son côté de 5,17% à 6,52 euros, Michelin de 3,23% à 106,40 euros, Peugeot de 2,55% à 20,62 euros et Renault de 2,44% à 54,37 euros.

Le luxe a également payé un lourd tribut, à l'instar de Kering (-3,17% à 491,00 euros), LVMH (-2,94% à 323,75 euros) et Hermès (-1,64% à 598,60 euros).

Côté matières premières, ArcelorMittal a plongé de 5,17% à 15,40 euros et Eramet de 4,60% à 51,46 euros.

Air France a fini en baisse de 4,01% à 8,23 euros après que la direction de la compagnie a présenté lundi aux représentants du personnel un projet de plan de départs volontaires destiné à supprimer jusqu'à 465 postes parmi son personnel au sol en France.

EssilorLuxottica a en revanche grappillé 0,14% à 110,35 euros, dopé par l'annonce que les camps italien et français mettaient fin à leur conflit de gouvernance.

ADP a progressé de 1,96% à 156,00 euros.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/05/2019

Rendez-vous actionnarial le 21 mai....

Publié le 21/05/2019

Approbation soumise au Président de la République...

Publié le 21/05/2019

Le prix des actions nouvelles Galimmo à émettre en paiement du dividende est fixé à 19,13 euros...

Publié le 21/05/2019

Sursis obtenu auprès des créanciers jusqu'au 28 février 2020...

Publié le 20/05/2019

La menace d'un déremboursement de l'homéopathie dans l'Hexagone fait vaciller le groupe