En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

La Bourse de Paris finit en hausse de 0,46% à 5.006,25 points

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a pris un peu de hauteur jeudi (+0,46%) grâce à des propos du président de la Fed, dans l'attente de la rencontre clé entre les présidents américains et chinois en marge du G20.

L'indice CAC 40 a pris 23,01 points à 5.006,25 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,5 milliards d'euros. La veille, il avait fini stable (0%).

Après avoir ouvert en hausse, la cote parisienne est restée bien orientée toute la séance.

"Le marché parisien a accueilli positivement l'intervention du président de la Réserve fédérale américaine mercredi soir, même si ses déclarations laissent la place à beaucoup d'interprétations", a noté auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Si Jerome Powell a jugé pertinente la poursuite de la hausse des taux d'intérêt dans une économie dynamique, l'attention des marchés s'est surtout concentrée sur une phrase : "Les taux d'intérêt sont toujours bas selon les critères historiques et ils demeurent juste en dessous (...) d'un niveau qui serait neutre pour l'économie, c'est-à-dire sans stimuler, ni ralentir la croissance".

"Les investisseurs ont comparé ces propos à ceux d'octobre, où le responsable affirmait que les taux étaient très loin du niveau de neutralité, laissant présager une politique monétaire plus agressive. Hier, il a affirmé à l'inverse que ce niveau était proche, ce qui pouvait suggérer qu'il n'était pas nécessaire d'accélérer le rythme de remontée des taux. C'est en tout cas cette inflexion qui a fait rebondir des marchés", a expliqué M. Tuéni.

Mais au-delà de ces déclarations, le marché reste dans l'attente de "la rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping, qui peut reléguer au second plan toutes les autres informations" et qui pourrait "enclencher ou pas le mouvement de hausse que les marchés connaissent traditionnellement en fin d'année", a estimé l'expert.

Si l'objectif de cette rencontre est de tenter d'enrayer l'escalade de représailles douanières entre les États-Unis et la Chine, l'administration américaine a déjà indiqué que Pékin n'avait pour l'heure pas fait de "propositions destinées à réformer significativement" ses pratiques commerciales, jugées déloyales par Washington.

Du côté des indicateurs, la croissance économique a progressé en France au troisième trimestre. En Allemagne, l'inflation en novembre a décéléré à 2,3%.

Aux États-Unis, les demandes hebdomadaires d'allocations chômage ont augmenté la semaine dernière, l'inflation sur un an est restée stable, mais les dépenses et revenus des ménages ont augmenté plus que prévu en octobre. Les promesses de ventes de logements ont de leur côté nettement chuté.

.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...