En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 376.94 PTS
+0.17 %
5 376.0
+0.25 %
SBF 120 PTS
4 245.70
+0.20 %
DAX PTS
12 104.03
+0.06 %
Dowjones PTS
26 089.61
-0.07 %
7 479.11
+0.00 %
1.121
+0.06 %

La Bourse de Paris de nouveau minée par l'impasse commerciale

| AFP | 286 | Aucun vote sur cette news
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a clôturé en recul mercredi (-0,62%), à nouveau minée par l'impasse commerciale entre les États-Unis et la Chine et les craintes que cela fait peser sur l'économie.

L'indice CAC 40 a perdu 33,53 points à 5.374,92 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,1 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,48%.

La cote parisienne a ouvert en baisse et n'a pas changé d'avis par la suite.

"Le climat reste assombri par les craintes commerciales", a résumé Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

"Il n'y a pas eu de nouvelles en la matière au cours de la séance, mais comme les dernières déclarations américaines n'allaient pas dans le sens d'un apaisement au sommet du G20, le marché a gardé un arrière goût négatif", a-t-il développé.

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a indiqué mardi que les États-Unis et la Chine n'annonceraient pas de traité commercial lors du sommet du G20 fin juin au Japon, où Donald Trump compte évoquer le sujet avec son homologue chinois Xi Jinping.

De son côté, le président américain a pressé Pékin de revenir aux termes de l'accord qui avait été trouvé début mai entre les deux parties, faute de quoi signer un texte n'aurait selon lui "aucun intérêt".

Selon M. Baradez, "cet environnement pousse le marché à éviter de prendre des risques", ce qui joue en défaveur des valeurs les plus cycliques (les plus sensibles à la conjoncture) comme les matières premières ou l'automobile.

La faiblesse de l'inflation américaine - la hausse des prix a ralenti à 0,1% sur un mois en mai, qui plaide pour une Réserve fédérale accommodante, n'a pas réussi à infléchir la tendance, a-t-il noté.

Car "le marché considère déjà comme acquis" que la banque centrale américaine va aller dans le sens d'une baisse de ses taux directeurs", a-t-il estimé.

Du côté des valeurs, le secteur des matières premières a pâti largement de la prudence et de la baisse des cours du brut, comme ArcelorMittal (-2,81% à 14,59 euros) ou Total (-2,73% à 46,95 euros).

L'automobile a aussi souffert, à l'instar de Peugeot (-1,56% à 20,79 euros), de Faurecia (-2,15% à 35,89 euros) ou de Valeo (-1,29% à 25,18 euros).

Renault a perdu pour sa part 1,31% à 54,99 euros. Son président, Jean-Dominique Senard, a confirmé mercredi la priorité donnée au partenariat avec les constructeurs automobiles japonais Nissan et Mitsubishi, devant les actionnaires du groupe français réunis en assemblée générale.

Dassault Systèmes a reculé de 1,10% à 134,95 euros, après avoir annoncé le rachat de l'éditeur américain de logiciels pour le suivi d'essais cliniques Medidata pour 5,8 milliards de dollars, ce qui constitue de loin la plus grosse opération de l'histoire du groupe.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/06/2019

Bernin, le 17 juin 2019       INFORMATION RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL       (Article L. 233-8 II du Code du…

Publié le 17/06/2019

De solides résultats

Publié le 17/06/2019

Dassault Aviation et Airbus SE ont remis une offre industrielle conjointe aux gouvernements français et allemand pour la Phase initiale de démonstration du Système de combat aérien futur SCAF. …

Publié le 17/06/2019

Air Lease Corporation, société de leasing d’aéronefs basée à Los Angeles, a signé une lettre d’intention portant sur 100 avions, incluant, pour la première fois, 50 A220-300 et 27 A321XLR.…

Publié le 17/06/2019

Par courriers reçus le 14 juin 2019 par l'AMF, la société par actions simplifiée Andromeda Investissements a déclaré avoir franchi en hausse, le 13...