Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 615.59 PTS
+0.58 %
7 610.0
+0.56 %
SBF 120 PTS
5 761.32
+0.6 %
DAX PTS
18 101.88
+0.19 %
Dow Jones PTS
38 778.10
+0.49 %
19 902.75
+1.24 %
1.073
+0.01 %

La Bourse de Paris entre politique nationale et décision monétaire américaine

| AFP | 311 | Aucun vote sur cette news
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a conclu une deuxième séance consécutive en nette baisse mardi (- 1,33%), après la dissolution de l'Assemblée nationale en France, et attend les développements de la politique monétaire de la banque centrale américaine.

L'indice vedette de la Bourse de Paris a chuté de 104,77 points à 7.789,21 points, au plus bas depuis fin février. Lundi, l'indice avait déjà perdu 1,35%, terminant à 7.893,98 points.

"La séance fait écho aux élections européennes de ce week-end et en particulier la dissolution de l'Assemblée nationale en France", commente Adrien Roure, gestionnaire de portefeuilles chez Indosuez.

Pour David Zahn, responsable de la gestion obligataire européenne chez Franklin Templeton, une majorité parlementaire du Rassemblement national "compliquerait les perspectives politiques nationales" et européennes et les marchés n'étaient "pas préparés" à un risque politique lié à des élections en France.

Les inquiétudes des investisseurs se sont exprimées sur le marché obligataire, où le taux d'intérêt des emprunts de l'Etat français à dix ans a atteint 3,32% au plus haut de la séance. Vers 16H00 GMT, il s'établissait à 3,26% et son équivalent allemand était à 2,62%.

L'écart entre le taux français et l'équivalent allemand, un indicateur qui mesure la confiance des investisseurs dans le pays, s'est accru à un niveau record depuis 2020.

Toutefois, "même si aujourd'hui on a un risque spécifique sur la politique française, le marché reste toutefois très concentré à court terme sur l'inflation américaine et la politique des banques centrales", estime Adrien Roure.

Du côté de la banque centrale américaine (Fed), elle se réunit à partir de mardi et tiendra une conférence de presse mercredi soir pour présenter les développements de sa politique monétaire.

Le comité de politique monétaire de la Fed, le FOMC, avait annoncé en décembre trois baisses des taux directeurs de l'institution monétaire au cours de l'année, mais la persistance de l'inflation l'a poussé à retenir une première baisse de taux au cours de la première moitié de 2024.

TF1 et M6 rattrapés par la politique

Les titres de TF1 (-6,95%) et M6 (-3,12%) ont lâché du lest après que le Rassemblement national a réitéré la veille qu'il envisageait toujours de privatiser l'audiovisuel public français, avec un possible impact pour les acteurs privés en raison de la concurrence.

"Cela serait naturellement très négatif pour les acteurs privés" qui pourraient observer un "net déclin de leurs revenus et donc de leurs marges", expliquent les analystes d'Oddo BHF dans une note, au moment où le Rassemblement national arrive en tête des sondages pour les législatives anticipées.

Atos lâche Kretinsky

Le conseil d'administration du groupe informatique Atos, lourdement endetté, a annoncé mardi choisir l'offre de reprise du consortium mené par l'entreprise française Onepoint, son principal actionnaire, au détriment de celle de l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky, la considérant "mieux orientée en matière d'intérêt social de la société".

L'action Atos, considérée comme cible d'investisseurs spéculatifs par de nombreux analystes, a reculé de 15,11% à 0,97 euro.

  1. Euronext CAC40

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mardi 11 juin 2024 au lundi 17 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/06/2024

Un hypermarché Carrefour à Villeneuve-la-Garenne, dans les Haurs-de-Seine, le 29 mars 2023 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )Carrefour, qui s'en défend, impose-t-il à ses franchisés une…

Publié le 18/06/2024

Devant la Bourse de Londres, le 29 décembre 2020 ( Tolga Akmen / AFP/Archives )La Bourse de Londres est repassée devant celle de Paris en termes de valeur des actions cotées, reprenant la…

Publié le 18/06/2024

La Bourse de Londres est repassée devant celle de Paris en terme de valeur des actions cotées, reprenant la première place en Europe, les turbulences politiques en France ayant fait dévisser…

Publié le 18/06/2024

Un hypermarché Carrefour à Villeneuve-la-Garenne, dans les Haurs-de-Seine, le 29 mars 2023 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )Le ministère de l'Economie a jugé déséquilibrée la relation de…

Publié le 18/06/2024

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris progressait de 0,37% dans les premiers échanges mardi, malgré le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2024

Ce matin, Tokyo gagne 0,86%, Shanghai 0,29% et Hong Kong lâche 0,26%

Publié le 18/06/2024

La Bourse de Paris a terminé la séance dans le vert alors que la dissolution annoncée par Emmanuel Macron après les résultats des élections européennes dimanche 9 juin a provoqué la plus…

Publié le 18/06/2024

Le titre accuse le coup !

Publié le 18/06/2024

Lennar, dont le titre se replie de près de 4% en avant-Bourse, anticipe des livraisons inférieures aux attentes des analystes au titre de son troisième trimestre. Mais le promoteur immobilier…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

Prêtez vos titres

Profitez d’un nouveau revenu avec le service de prêt de titres