En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 436.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 697.36
-

La Bourse de Paris finit lestée par la politique américaine et l'Espagne

| AFP | 1012 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris a clôturé dans le rouge
La Bourse de Paris a clôturé dans le rouge ( MIGUEL MEDINA / AFP/Archives )

La Bourse de Paris a fini en baisse vendredi (-0,64%), affectée par les nouveaux déboires politiques du président américain, auxquels se sont ajoutés les attentats en Espagne, créant un regain d'aversion au risque sur les marchés.

L'indice CAC 40 a cédé 32,70 points à 5.114,15 points dans un volume d'échanges limité de 3,1 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 0,57%.

Au cours de la semaine écoulée, la cote a gagné 1,05%. Ses gains depuis le 1er janvier atteignent 5,18%.

L'indice phare parisien a démarré en nette baisse, sous le coup des remous politiques américains et des attaques en Catalogne, avant de limiter ses pertes en fin de séance.

"Le marché est focalisé maintenant sur la question de la politique américaine", a souligné Alexandre Baradez, analyste de IG France.

"Il y a une aversion au risque, qui est revenue en milieu de semaine, et a commencé avant la publication des minutes de la Fed" mercredi soir, en raison de la dissolution par le président américain Donald Trump de conseils économiques rattachés à la Maison Blanche, a complété M. Baradez.

Ainsi, selon lui, les marchés actions américains n'ont quasiment pas réagi à la publication du compte-rendu de la banque centrale américaine, se montrant "plus préoccupés par la situation entre les milieux économiques et Donald Trump que par des minutes de la Fed sans grand changement par rapport aux précédentes".

Les rumeurs qui ont couru jeudi sur une éventuelle démission de Gary Cohn, conseiller économique en chef de la Maison Blanche, ont également été un catalyseur baissier, a poursuivi l'analyste.

- Le secteur aérien pénalisé -

"Le marché est préoccupé maintenant par les questions d'agenda, car, à l'incapacité pour l'instant de l'administration Trump et du Congrès à faire passer les réformes, s'ajoutent les tensions au sein du cercle très proche du président", a expliqué M. Baradez.

Dans ce contexte, l'actualité en Espagne aggrave la situation, en particulier sur certains segments comme le tourisme, mais le risque reste concentré sur les Etats-Unis, d'où sont parties les dernières secousses sur les marchés, a estimé l'analyste.

Deux attentats à la voiture bélier ont été commis jeudi à quelques heures d'intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, faisant 13 morts et une centaine de blessés dans le coeur touristique de Barcelone, alors que cinq "terroristes présumés" ont été abattus dans la station balnéaire de Cambrils.

Dans ce contexte, les rares indicateurs publiés en cours de séance sont passés quasiment inaperçus.

En Allemagne, les prix à la production ont augmenté de 0,2% en juillet après avoir été stables le mois précédent, tandis que le moral des ménages aux Etats-Unis a fortement progressé en août sur un mois, pour atteindre son plus haut niveau depuis janvier.

Côté valeurs, Air France-KLM a perdu 1,59% à 12,65 euros, affecté par les attentats en Espagne, à l'image du secteur aérien en Europe dans son ensemble.

Thales a reculé de 1,73% à 93,35 euros, malgré la conclusion d'un contrat avec la Marine royale canadienne pour l'entretien de sa flotte d'une période initiale de huit ans pour un montant pouvant aller jusqu'à 540 millions d'euros.

CNP Assurances s'est replié de 1,53% à 19,89 euros après un abaissement de recommandation à "sous-performer" contre "neutre" auparavant par JPMorgan.

  1. CAC 40 (Euronext)

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...