En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-
5 026.50
-
SBF 120 PTS
3 976.99
-
DAX PTS
11 274.28
-2.17 %
Dowjones PTS
25 191.43
-0.50 %
7 118.67
-0.32 %
1.147
-0.01 %

La Bourse de Paris démarre la semaine prudemment

| AFP | 259 | Aucun vote sur cette news
La Bourse de Paris commence la semaine à l'équilibre
La Bourse de Paris commence la semaine à l'équilibre ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

La Bourse de Paris évoluait proche de l'équilibre lundi matin (+0,08%), aidée par l'accord passé entre les Etats-Unis et le Canada, après une fin de semaine rendue difficile par l'annonce du déficit italien.

A 09H25, l'indice CAC 40 prenait 4,20 points à 5.497,69 points. Vendredi, il avait fini en baisse de 0,85%.

"Les investisseurs attendaient patiemment de bonnes nouvelles sur le plan commercial depuis que les Etats-Unis ont fait grimper les tensions à ce sujet plus tôt dans l'année", a commenté Jasper Lawler, un analyste de London Capital Group.

"L'accord trilatéral met fin à des mois d'incertitude entourant le commerce nord-américain", a-t-il souligné.

Le Canada et les États-Unis ont annoncé dimanche soir, juste avant l'expiration d'un l'ultimatum fixé par Washington, "un accord de principe, de concert avec le Mexique" pour réformer le traité de libre-échange qui lie 500 millions de Nord-Américains depuis 1994.

"L'enjeu cette semaine pour l'indice parisien sera de renouer avec le niveau des 5.500 points qui a été franchi temporairement la semaine passée", a estimé de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

L'indice parisien n'a pas réussi à se maintenir au-dessus de ce seuil, après l'annonce du déficit budgétaire italien, prévu à 2,4% pour les trois ans à venir, qui a notamment affecté les valeurs bancaires.

"On ne peut pas exclure que cette semaine soit encore marquée par l'Italie, puisque les discussions sur le budget vont encore continuer jusqu'à ce qu'il soit soumis à la Commission Européenne", à partir du 15 octobre, a précisé M. Dembik.

"Les investisseurs surveilleront les déclarations économiques du gouvernement italien", ont abondé pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

- Casino en hausse -

Du côté des indicateurs, l'agenda était dégarni, en dehors de l'indice ISM d'activité dans l'industrie aux Etats-Unis, en septembre.

En matière de valeurs, le secteur pétrolier progressait, dans le sillage de la hausse des cours du brut, après une semaine déjà marquée par une forte progression. TechnipFMC gagnait 1,48% à 27,50 euros et Total 0,50% à 56,12 euros.

Les valeurs bancaires, qui avaient été pénalisées vendredi après l'annonce du déficit italien, évoluaient encore dans le rouge. BNP Paribas perdait 0,85% à 52,26 euros, Crédit Agricole 0,82% à 12,28 euros et Société Générale 0,50% à 36,78 euros.

Casino prenait 3,06% à 37,33 euros, soutenu par l'annonce de la signature d'une promesse de vente contraignante des murs de 55 magasins Monoprix à un investisseur institutionnel pour 565 millions d'euros. Le distributeur est pressé par les marchés de réduire sa dette.

Sanofi grignotait 0,27% à 76,77 euros, porté par l'approbation aux Etats-Unis de Libtayo (cemiplimab), un nouveau médicament indiqué pour traiter un cancer de la peau, marquant l'entrée du géant pharmaceutique français dans l'immuno-oncologie.

Kaufman & Broad bondissait de 4,80% à 42,34 euros, profitant d'une hausse de son bénéfice net au troisième trimestre dans la lignée d'un excellent début d'année.

Eurofins s'adjugeait 0,37% à 490,80 euros, après l'annonce de l'acquisition de l'américain TestAmerica, spécialisé dans les analyses environnementales, pour 175 millions de dollars

Bonduelle grimpait de 4,98% à 28,45 euros, s'appuyant sur un bond de 20,9% de son bénéfice net au cours de son exercice décalé 2017-18, grâce à l'acquisition de la société américaine Ready Pac Foods acquise en 2017, devenue Bonduelle Fresh America.

Recylex lâchait 7,14% à 7,48 euros, après être tombé dans le rouge au premier semestre, pénalisé par la baisse de sa production dans le segment du plomb au sein de sa fonderie de Nordenham, en Allemagne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Cette évolution s'appuie sur un bon développement des activités Internationales et un recul des marchés européens...

Publié le 23/10/2018

La haute autorité des télécoms déplore une dégradation progressive et significative de la qualité de service en matière de téléphonie fixe...

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Eurobio Scientific a fait évoluer avec succès ses systèmes de management de la qualité pour continuer à justifier du marquage CE de ses produits au-delà de 2019...

Publié le 23/10/2018

'Oggy et les Cafards', le pari gagnant de Xilam. Ce succès mondial made in France compte 7 saisons et 500 épisodes...